13 112 personnes connectées

Voici comment des scientifiques veulent atteindre le manteau terrestre de notre planète

Des chercheurs japonais veulent atteindre le manteau terrestre de notre planète à l’aide du navire de forage Chikyu. Un projet faramineux !

Voyage au centre de la Terre

Le mystère qui se cache sous la croûte terrestre est une véritable mine d’information pour les scientifiques. La Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology (JAMSTEC : Agence du Japon pour la Science Marine-de-la-Terre et Technologie) ainsi que des chercheurs internationaux ont pour but de forer jusqu’au manteau de la terre à l’aide du plus grand navire de forage baptisé « Chikyu ». Le manteau correspond à la partie du globe terrestre située entre la croûte et le noyau. D’une épaisseur d’environ 2 885 km, il s’étend jusqu’au noyau externe. Ce forage nécessite donc de sérieuses précautions et requiert une marche à suivre très stricte.

1. Structure de la Terre. 2. Croûte continentale. 3. Croûte océanique. 4. Manteau supérieur. 5. Manteau inférieur. 6. Noyau externe. 7. Noyau interne.

Quelle est la marche à suivre ?

Afin de connaître la localisation exacte du forage, l’équipe JAMSTEC mènera une étude préliminaire d’une durée de deux semaines dans les eaux de Hawaii. Si l’emplacement n’est pas en mesure de subir un forage de cette ampleur, les chercheurs analyseront les eaux du Costa Rica et du Mexique. À cette échelle, le forage doit impérativement se faire dans l’océan, car la croûte continentale est deux fois plus épaisse que la croûte océanique. En effet, Chikyu devra traverser plus de 4 kilomètres d’eau et moins de 6 kilomètres de croûte terrestre afin d’atteindre petit à petit le manteau de la Terre.

Le manteau, pourtant solide, est animé par des courants de convection, des mouvements générés dans une masse liquide ou gazeuse, qui évacuent la chaleur et qui sont responsables des déplacements des plaques tectoniques, responsables eux-mêmes des tremblements de terre. Cette coquille rocheuse à la fois liquide et solide affecte grandement l’activité volcanique. Le gouvernement japonais finance partiellement ce projet dans l’espoir que cette avancée puisse aider à prévoir ces catastrophes naturelles.

Modèle du navire japonais de forage Chikyu

Quels sont les résultats attendus par les chercheurs ?

Ce projet de grande envergure a pour but d’examiner de près la frontière entre la croûte océanique et le manteau terrestre afin de comprendre comment la croûte s’est formée. Les chercheurs veulent savoir si la vie microbienne existe à une telle profondeur, car des études avaient déjà mis en évidence le fait que les bactéries pourraient vivre jusqu’à 19 km sous terre. Les scientifiques espèrent commencer le forage avant 2030, mais pour le moment, ils doivent trouver l’emplacement parfait et obtenir plus de 512 millions d’euros pour les besoins du projet.

Ces articles vont vous plaire

Si 23 personnes sont réunies, il y a une chance sur deux pour que deux d’entre elles aient leur anniversaire le même jour

— @DailyGeekShow