12 145 personnes connectées

Dubaï crée la plus grande centrale solaire au monde pour fournir en électricité 75 % du pays dès 2050

Dubaï, première ville des Émirats arabes unis, est reconnue pour se lancer des défis toujours plus grands. Son nouveau projet est de construire une centrale solaire géante à concentration de 1 000 mégawatts pour 2030. Ce système concentre le rayonnement solaire et produit de l’électricité même une fois la nuit tombée.

Présentée comme la plus grande centrale solaire au monde par Saïd Mohamed Al-Tayer, le PDG de l’Autorité de l’eau et de l’électricité de Dubaï, la première partie de ce projet devrait s’achever en 2021 permettant ainsi de produire une concentration de 200 mégawatts. Puis atteindre d’ici 2030 une concentration de 1 000 mégawatts.

 

Présentation du projet par Saïd Mohamed Al-Tayer :

En 2013, Dubaï avait déjà inauguré un parc solaire de 13 mégawatts qui devrait également être développé pour atteindre un concentration de 200 mégawatts d’ici 2017. Actuellement d’une capacité de 100 mégawatts, cette centrale d’une valeur astronomique de 600 millions de dollars, soit 535,7 millions d’euros, peut alimenter 20 000 foyers en électricité. Ce parc solaire est composé de longues rangées de capteurs à miroir parabolique et couvre une superficie équivalente à 285 stades de football !

L’avantage des centrales solaires à concentration c’est qu’elles permettent de stocker l’énergie même après le coucher du soleil. Le futur parc solaire de Dubaï sera doté d’une tour avec un champ de capteurs solaires, nommés héliostats, qui dirigeront les rayons du soleil au sommet du système. Ainsi grâce à un cycle thermodynamique, l’énergie solaire est transformée en chaleur puis en électricité.

Énergie solaire à Dubaï via Shutterstock
Énergie solaire à Dubaï via Shutterstock

À partir de l’intégralité de ses projets, Dubaï souhaite produire 5 000 mégawatts en 2030 et compte développer au maximum l’énergie solaire dans les années suivantes. Le pétrole devenant beaucoup plus rare, la ville désire lancer d’autres projets similaires actuellement en cours de développement. Saïd Mohamed Al-Tayer espère produire 75 % de son énergie grâce aux ressources renouvelables en 2050.

À la rédaction, on encourage ce projet pharaonique qui représente véritablement l’avenir. En effet, face à la pénurie des énergies fossiles et leur impact néfaste sur notre environnement, les énergies renouvelables ne peuvent être que bien accueillies ! La folie des grandeurs de Dubaï fait de l’ombre à Noor, cette centrale solaire marocaine qui était destinée à devenir la plus grande au monde avant l’arrivée de ce projet.

Ces articles vont vous plaire

Qu’est-ce que la vieillesse ? C’est d’abord perdre la curiosité.

— François Mitterrand