13 233 personnes connectées

D’ici 5 ans, les voitures électriques n’auront plus besoin de batterie

Les voitures électriques fonctionnent avec des batteries ou accumulateurs pour emmagasiner, transporter et délivrer l’énergie nécessaire à leur fonctionnement. Pourtant, des chercheurs ont prévu que d’ici 5 ans, ces véhicules en seront dépourvus grâce aux supercondensateurs. On vous explique tout sur cette technologie d’avenir.

Les batteries (notamment leur autonomie, leur encombrement et leur prix) semblent être le facteur limitant l’essor des voitures électriques. Bien qu’il y ait eu des progrès impressionnants concernant les batteries au cours de ces dernières années, une équipe de chercheurs a trouvé le moyen de s’en passer grâce à un film supercondensateur. La suppression des batteries sera donc possible d’ici 5 ans. Les travaux issus de la collaboration entre les scientifiques de l’université Rice et l’université de technologie du Queensland ont été publiés dans le Journal of Power Sources et dans la revue Nanotechnology.

atomes-carbone-graphene

« Les véhicules ont besoin d’une forte poussée d’énergie lors de l’accélération, c’est ici que les supercondensateurs entrent en jeu. Ils peuvent contenir une quantité limitée d’énergie, mais ils sont en mesure de la délivrer très rapidement, ce qui en fait le complément idéal des batteries de stockage de masse », a déclaré dans un communiqué de presse Marco Notarianni de l’université de technologie du Queensland. « Ce qui signifie un taux d’accélération rapide et un temps de charge de seulement quelques minutes contre plusieurs heures pour une batterie classique de voiture électrique. »

Le supercondensateur est constitué d’une couche d’électrolyte entourée de deux couches de graphène. Il est solide, extrêmement mince et est capable de libérer une grande quantité d’énergie dans un court laps de temps, ce qui est essentiel. Les batteries ordinaires prennent énormément de place alors que le film supercondensateur pourrait être intégré dans plusieurs zones existant déjà dans le véhicule comme les panneaux de carrosserie, le toit, le plancher et les portes. Un supercondensateur pourrait fournir à une voiture la quantité d’énergie nécessaire à son fonctionnement tout en la rendant beaucoup plus légère.

supercondensateur-maxwell

Le film supercondensateur à base de graphène pourrait être chargé plus vite et pourrait libérer l’énergie plus rapidement que les batteries standard mais ne pourrait pas contenir autant d’énergie. C’est un aspect que les scientifiques espèrent changer avec une étude plus approfondie. « On espère que le supercondensateur pourra stocker plus d’énergie qu’une batterie lithium-ion, tout en conservant sa capacité à libérer l’énergie jusqu’à 10 fois plus rapidement. Cela signifie que la voiture pourrait être entièrement alimentée par des supercondensateurs », explique Dr Jinzhang Liu de l’université de technologie du Queensland. « Après une charge complète, cette voiture sera capable de rouler 500 kilomètres, autant qu’une voiture à essence mais deux fois plus qu’une voiture électrique actuelle. »

Puisque les supercondensateurs sont fabriqués à partir de graphène, une seule couche d’atomes de carbone suffit, le film est donc écologique. Aussi, parce que le carbone est plus facile à produire que le lithium présent dans les batteries classiques, le supercondensateur pourrait finir par être assez économique.

modele-graphene

« Le prix des batteries lithium-ion ne peut pas diminuer car le prix du lithium est élevé. Le film supercondensateur ne repose pas sur ces métaux et autres matériaux toxiques, il est donc plus respectueux de l’environnement », a expliqué le directeur de recherche de l’université de technologie du QueenslandNunzio Motta.

RENAULT SANDERO II (B52)

Cette technologie qui vise à placer un film supercondensateur dans différentes parties d’une voiture électrique permet de l’alléger et de lui donner une plus grande autonomie tout en étant plus écologique. Au bureau, on apprécie l’idée d’un véhicule pouvant rouler sans batterie et on a hâte de voir les premiers prototypes. Et vous, pensez-vous que la recherche ira encore plus loin et que les appareils électroniques du futur seront capables de générer leur propre énergie ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux