12 128 personnes connectées

Des scientifiques pensent avoir résolu le mystère des pierres qui se déplacent seules dans la vallée de la Mort

En Californie, au parc national de la vallée de la Mort, d’étranges pierres semblent se déplacer seules sur la plaine argileuse. Des scientifiques pensent avoir enfin percé le mystère de ce phénomène qui perdure depuis un siècle. DGS vous dit tout !

Au nord-ouest de la vallée de la Mort, en Californie, dans un lac asséché, des rochers, dépassant pour certains les 300 kg, se déplacent mystérieusement et remontent la pente. Ce lieu étrange a d’ailleurs été baptisé Racetrack Playa, car la course de ces pierres laisse des traces. Lorsque l’eau a déserté le lac, on a observé sur cette surface lisse et argileuse, sans la moindre trace de végétation, des roches isolées et derrière elles les traces bien nettes de leurs glissades, longues de 900 mètres pour certaines.

Des scientifiques cherchant à expliquer une telle entorse aux lois de la pesanteur se sont penchés sur ce mystère durant des années. Les rochers se déplacent véritablement, durant la saison du printemps. On note des directions privilégiées, des secteurs où les mouvements sont les plus longs et d’autres où les traces forment des zigzags. Avec ces indices, les chercheurs ont trouvé une explication développée dans cet épisode de la série documentaire « Le ciel nous est tombé sur la tête », diffusée sur la chaîne Discovery Science.

quand-les-rochers-remontent-les-pentes1

Elles ne se déplacent que tous les deux ou trois ans, sans logique apparente, le temps de tracer leur chemin. L’eau, l’argile, la glace et le vent sont les éléments qui se combinent pour permettre à ces rochers de se déplacer. L’énergie provient du vent et le mouvement est permis par la réduction drastique des forces de frottement. L’hiver, les vents atteignent une vitesse allant jusqu’à 145 km/h. La disposition des sommets alentour conduit à leur renforcement dans certaines zones. C’est là que les mouvements sont les plus longs. Certaines zones de Racetrack Playa reçoivent des vents de directions différentes, induits également par les montagnes entourant ce lac. C’est là que se forment les zigzags. Cependant, à elle seule, l’hypothèse de l’action d’Éole ne suffit pas à expliquer le déplacement de blocs rocheux de plusieurs centaines de kilos.

Dans cette région désertique, les précipitations sont faibles, de l’ordre de 5 cm par an. Pluie et neige confondues. Le sol, argileux, laisse difficilement passer l’eau. Au printemps, durant les nuits froides, il peut se former une fine couche de glace. Une simple couche d’eau liquide, à elle seule, peut suffire à réduire à presque rien la force de frottement, c’est ce qu’explique la géologue Paula Messina dans cette vidéo. Les vents puissants peuvent alors faire bouger ces rochers.

quand-les-rochers-remontent-les-pentes2

quand-les-rochers-remontent-les-pentes3

quand-les-rochers-remontent-les-pentes01

quand-les-rochers-remontent-les-pentes02

quand-les-rochers-remontent-les-pentes03

quand-les-rochers-remontent-les-pentes04

quand-les-rochers-remontent-les-pentes05

quand-les-rochers-remontent-les-pentes5

 

Nous avons été très intrigués par ces rochers se déplaçant seuls ! Bien que les scientifiques pensent que le vent serait le principal responsable, comme les déplacements se déroulent sur plusieurs années, personne n’a encore pu voir les rochers bouger. La nature prouve une fois encore qu’elle nous réserve bien des surprises… Et vous, pensez-vous que les scientifiques ont élucidé ce mystère ?

Ces articles vont vous plaire

— Ernest Hemingway

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.