12 905 personnes connectées

Le carburant que vous utiliserez demain sera fabriqué à partir de vos propres déchets alimentaires

transition

Le secteur des biocarburants est en train de vivre une révolution. Des chercheurs ont trouvé le moyen de créer de l’éthanol biologique en utilisant les déchets produits par les industries alimentaires spécialisées dans les céréales. Une économie de matière et d’énergie qui pourrait autant bénéficier à l’Homme qu’à l’environnement.

Des scientifiques travaillant au Centre de recherche et d’assistance en technologie et design de Jalisco au Mexique a produit de l’énergie sous forme d’éthanol en utilisant les déchets produits par le traitement de céréales. Ils ont également conçu un prototype d’usine pouvant produire 500 litres de ce carburant par jour. Les déchets employés viennent d’une entreprise traitant le maïs à haute teneur en amidon, cellulose et hémicellulose. Lorena Amaya Delgado, du département de Biotechnologie industrielle, explique qu’une technique permettant l’hydrolyse de glucides venant de déchets alimentaires a ainsi été développée.

Les conditions idéales de fermentation ont été mises en place pour produire du bioéthanol en laboratoire. « Grâce aux informations obtenues avec cette recherche, la technique basique de la production d’éthanol est maîtrisée, de même en ce qui concerne l’installation d’une usine test focalisée dans la production de carburant venant de déchets de céréales utilisées dans l’industrie alimentaire », déclare Lorena. Pour ce projet, les scientifiques ont utilisé des enzymes produites par hydrolyse et de la levure à haute tolérance à l’éthanol. Cela implique que la fermentation a été effectuée avec de hautes concentrations en sucre pour générer un processus plus efficace. De l’équipement parfaitement adapté a également été mis au point pour améliorer les performances.

arbre

Cette recherche a été lancée à l’initiative d’une société agroalimentaire pour ses propres besoins car elle génère énormément de déchets de maïs. C’est dans ce contexte que le centre a permis à l’une de ses équipes de travailler sur cet aspect et de donner une réponse d’expert. « Bien que ce projet ait été fait à la demande d’une entreprise, la technologie peut être adaptée à d’autres déchets venant de l’industrie alimentaire comme la boulangerie, les fruits et les produits laitiers, entre autres… », a expliqué Lorena.

champ-mais

dechets

reservoir

Nous sommes très enthousiastes à l’idée de voir des usines de ce type fonctionner un jour. Bravo aux scientifiques qui ont mis cette technologie au point. A la rédaction, tout le monde espère que le biocarburant produit à base de déchets alimentaires sera largement utilisé dans un futur proche, avec tous les avantages qui en découlent. Pensez-vous qu’un jour, notre énergie sera uniquement produite de manière renouvelable et respectueuse de l’environnement ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux