12 308 personnes connectées

À vos fourneaux avec Cook, Serve, Delicious, ce jeu indépendant qui vous transforme en grand chef !

Vous êtes une catastrophe aux fourneaux mais vous rêvez tout de même de devenir un grand chef ? Le jeu Cook, Serve, Delicious vous offre une chance de vous rattraper en vous laissant gérer un restaurant de la salle aux cuisines ! Attention toutefois, ça ne sera pas du gâteau… Prêt ? À vos fourneaux !

Sorti en 2012, le petit jeu Cook, Serve, Delicious vous propose de diriger un restaurant. Ce quatorzième titre du studio indépendant Vertigo Gaming s’articule en deux types de gameplay : une partie gestion et une partie active. Dans le mode gestion, vous devrez prendre soin de bien choisir les plats que vous proposerez à la carte, et dans le mode actif, vous devrez les servir à vos clients tout au long d’une journée (qui ne dure que 5 minutes, rassurez-vous !).

 

 

Vous vous rendrez vite compte qu’en début de carrière, le choix de produits, de recettes et d’équipements sera assez limité. Ainsi, pour diversifier votre carte et augmenter votre nombre de menus, il faudra économiser afin de vous fournir le matériel nécessaire à la préparation de nouveaux plats. Attention toutefois à ne pas exploser le budget dès le départ ! Sinon, vous serez contraint d’enchaîner des journées de travail qui, à force, peuvent s’avérer très répétitives.

Au début du jeu, vous décidez des quatre plats à proposer dans votre menu, en vous renseignant au préalable sur leurs points forts et leurs points faibles. En effet, certains plats sont considérés par les clients comme de simples en-cas peu nourrissants aux heures de repas, tandis que d’autres, parfaits pour le déjeuner ou le dîner, ne vont pas convenir aux clients qui viennent de bon matin. Une fois votre menu actif soigneusement composé, vous passez aux choses sérieuses : la cuisine ! Vous voilà donc derrière un petit comptoir très simple, prêt à accomplir une dure journée de labeur.

 

Cook-Serve-Delicious-produits

 

Selon l’heure, les clients arriveront au compte-gouttes, ou au contraire en abondance. Il faudra alors répondre à leurs attentes en cliquant sur leur commande puis effectuer une combinaison plus ou moins complexe avant de pouvoir les servir. Cela dépend du plat : pour une salade par exemple, il faudra la composer en tapant sur les lettres de votre clavier qui correspondent à la garniture souhaitée (K pour Ketchup, B comme Bacon ou O comme oignon). Si votre client vous demande une bière, il faudra taper frénétiquement sur la touche basse pour remplir le verre, mais attention de ne pas déborder !

Vous l’avez compris, mieux vaut connaître son clavier par coeur pour espérer servir vos clients rapidement. Si ce n’est pas le cas et que vous peinez un peu au début, Cook, Serve, Delicious fera bientôt de vous un pro de la dactylographie, et le service de plats deviendra une seconde nature. Soyons honnête, l’enchaînement des journées devient vite redondant, surtout si vous n’achetez pas de nouvelles recettes ou de nouveaux équipements. Mais si vous faites preuve d’un bon sens de la gestion et que vous êtes suffisamment patient, vous vivrez la progression de votre restaurant avec un immense plaisir !

 

Cook-serve-delicious-salade

 

Il est vrai que l’aspect actif du jeu est un peu (beaucoup) répétitif… Mais la partie gestion en vaut vraiment le détour. À vous de développer vos moyens techniques pour proposer des repas qui correspondent aux diverses attentes de vos clients. Selon votre progression, leurs critères deviendront de plus en plus nombreux et donc, de plus en plus complexes à satisfaire. L’organisation sera alors primordiale. Vous devrez impérativement tenir compte des temps de préparation de chaque plat et les organiser en fonction de l’ordre des commandes.

Par exemple, ne mettez pas quatre plats qui prennent beaucoup de temps à cuire, alors qu’un snack ayant les mêmes critères attendus pourra satisfaire bon nombre des clients hors rush. Pensez donc à vous organiser avant chaque début de journée, car il sera difficile de ne composer qu’avec quatre plats complexes à la carte. À moins que vous n’ayez une vingtaine de doigts et que vous soyez le rejeton de Flash Gordon, vous ne pourrez décemment pas vous en sortir ! Bien sûr, cuisiner et servir vos clients est la mission principale de Cook, Serve, Delicious. Mais attention, car l’hygiène aura également son importance !

 

cook-serve-delicious-burger

 

De temps à autre, des tâches ménagères apparaîtront dans votre fil de commande. Ne les ignorez pas et accomplissez-les sans tarder, car un inspecteur de l’hygiène pourrait bien être dans le coin… Là encore, vous devrez taper sur des touches pour venir à bout d’une pile d’assiettes sales ou désinfecter les toilettes… Ah, si seulement ça fonctionnait aussi comme ça dans la vie réelle…Autre point important : les combos. Chaque enchaînement de recettes réussies vous confère une bonne réputation en fin de service, et vous permettra de remplir les missions imposées pour faire progresser votre restaurant.

Soyez prévenu, de très nombreuses heures de jeu seront nécessaires pour venir à bout de votre carrière de chef ! Si vous êtes toujours motivé pour jouer à Gordon Ramsay, rendez-vous sur le site Steam ou Desura, où vous trouverez ce jeu disponible pour les environnements Windows, Mac, iOS, mais aussi Android et Linux. Allez, à vos poêles et que ça saute !

 

Gestion-cook-Serve-delicious

 

De toute évidence, Cook, Serve, Delicious ne plaira pas à tout le monde et surtout pas à ceux qui n’aiment pas la répétition ! Malgré tout, sous ses airs de jeu modeste, ce titre vous propose une belle progression au travers de son mode gestion. Original par son aspect graphique coloré et un tantinet cartoon, Cook, Serve, Delicious ne manquera pas d’intéresser les passionnés de jeux de cuisine.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux