13 476 personnes connectées

A 17 ans, il invente une prothèse de bras 160 fois moins coûteuse que celles déjà commercialisées

a-17-ans-il-invente-une-prothese-de-bras-120-fois-moins-couteuse-que-celles-deja-commercialisees-une

Âgé d’à peine 17 ans, ce jeune prodige américain a conçu une toute nouvelle prothèse pour bras grâce à une imprimante 3D. L’avantage se trouve dans son coût de production : elle est plus de 160 fois moins chère que les autres disponibles sur le marché !

Easton LaChappelle est un petit génie américain originaire de l’état du Colorado. Rien qu’en s’aidant d’Internet et en utilisant une imprimante 3D, ce jeune garçon de 17 ans a développé une prothèse de bras fonctionnelle… Et c’est également son coût de production qui fait parler d’elle : 500 $ (377 €) au lieu de 80 000 $ (60 327 €), soit plus de 160 fois moins cher que celles qui sont actuellement disponibles sur le marché.

Tout a commencé lorsque l’adolescent avait 14 ans. A l’époque, il souhaite construire un bras articulé et animé fait de LEGO, mais n’est pas totalement en mesure de le faire. Pourtant il ne se décourage pas et présente un bras articulé pouvant fermer et ouvrir la main au Salon des Sciences de l’État du Colorado, dont il remporte le 3ème prix. C’est lors de ce salon qu’Easton rencontre une petite fille de 7 ans portant une prothèse très coûteuse (80 000 $). C’est à partir de ce moment-là que le jeune homme décide de concevoir une alternative beaucoup moins chère.

Mais sans les moyens adéquat, impossible d’y arriver. Heureusement, un de ses amis possède une imprimante 3D, qui permet de concevoir des objets et de les faire modeler de façon solide pour un coût souvent dérisoire. Il commence alors à travailler sur le logiciel de modélisation 3D Solidworks et à rechercher des matériaux pour construire sa prothèse à moindre coût, notamment en consultant le site Thingiverse, qui fournit des patrons de pièces imprimables en ligne.

Finalement la prothèse à un coût de 500 $ est née. Grâce à cette prouesse technologique, le jeune garçon a été invité à la Maison Blanche pour rencontrer Barack Obama, avec qui il a discuté d’innovations technologiques, entre autres choses. Maintenant, Easton collabore avec la NASA sur une technologie de contrôle télérobotique.

a-17-ans-il-invente-une-prothese-de-bras-120-fois-moins-couteuse-que-celles-deja-commercialisees1

a-17-ans-il-invente-une-prothese-de-bras-120-fois-moins-couteuse-que-celles-deja-commercialisees2

a-17-ans-il-invente-une-prothese-de-bras-120-fois-moins-couteuse-que-celles-deja-commercialisees4

a-17-ans-il-invente-une-prothese-de-bras-120-fois-moins-couteuse-que-celles-deja-commercialisees3

Ce petit génie a de l’avenir, ça c’est sûr ! C’est encore une innovation à moindres frais rendue possible par l’impression 3D. On espère que cette méthode de production se démocratise pour permettre de vendre des prothèses beaucoup moins chères aux personnes qui en ont besoin. Est-ce que ça vous a redonné espoir dans l’avenir de voir des jeunes aussi ingénieux qu’Easton ?

Ces articles vont vous plaire

— @InseeFr

Chaque jour en France, 2240 bébés naissent dont 1100 filles et 1140 garçons.