12 421 personnes connectées

15 jeux dystopiques qui dévoilent des univers où les rêves idéalistes sont toujours devenus des cauchemars

Une dystopie, aussi appelée contre-utopie, est un récit de fiction qui dépeint une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. Ça peut être également une utopie qui vire au cauchemar, façon Bioshock. Justement, le jeu vidéo s’est évidemment très vite emparé du genre et SooGeek vous propose de vous présenter les 15 meilleurs jeux dystopiques dans lesquels on n’aimerait pas spécialement vivre !

 

L’avenir est effrayant et, selon ces 15 dystopies dans les jeux vidéo, il l’est encore plus.

 

Remember Me

dystopie-(13)

Paris, la ville des lumières et des souvenirs. Mais qu’en est-il dans le jeu ? Neo-Paris propose un lifting avec des lumières brillantes, de grandes sociétés, et des rebelles appelés Errorists. La dystopie arrive à son paroxysme quand une société arrive à effacer la mémoire des gens, de la voler et même de la revendre. Une perte de conscience collective en faveur de l’état donc. Le jeu mélange donc science-fiction, action et fait que même les plus mauvais souvenirs sont toujours mieux que d’en n’avoir aucun.

 

Half-Life 2

dystopie-(19)

La terre est en proie à un état ??policier qui écrase impitoyablement toute dissidence et qui est à la recherche de tout complot pouvant être fomenté contre lui. Inspiré par des oeuvres comme celles de Frank Herbert et de Ken Kesey, on est ici dans de la dystopie pure, et c’est vraiment l’un des pires scénarios qu’on puisse imaginer pour l’avenir de la planète.

 

Chrono Trigger

dystopie-(16)

Dans l’avenir, une seule graine parmi des centaines d’aliments permet à l’humanité de se nourrir (un peu comme expliqué dans le film Interstellar). Chrono Trigger propose aussi un avenir plein de tempêtes de poussière rendant la visibilité difficile. La population est obligée de vivre dans des dômes pour pouvoir survivre tant le climat est dangereux.

 

Phantasy Star 2

dystopie-(21)

Phantasy Star est le jeu qui présente une dystopie de taille. Dans un futur lointain, la planète Algol de la galaxie d’Andromède est devenue prospère, mais est sous la direction et le soin d’un ordinateur géant nommé « Mother Brain », qui dirige les industries et qui régule la vie des populations. Les hommes sont clairement sous la coupe des machines à l’image d’un Terminator.

 

Deus Ex

dystopie-(17)

La première moitié du XXIe siècle est marquée par la formation de nombreux groupes terroristes comme la NSF (National Secessionist Force) aux États-Unis. Pour combattre ce péril international, les Nations unies ont étendu leur influence sur le globe et ont mis en place l’UNATCO (United Nations Anti-Terrorist Coalition). Le monde des années 2050 sombre progressivement dans le chaos : une maladie, la peste grise, décime la population. Un vaccin, l’ambroisie, a déjà fait ses preuves, mais n’existe qu’en très faibles quantités et n’est prescrit qu’aux personnes soi-disant « vitales à la société » ; seuls les politiques, le personnel militaire, les hommes riches et influents, les scientifiques et les intellectuels y ont accès.

 

Mirror’s Edge

Mirrors-Edge-2

Dans un futur proche, les habitants d’une grande ville ont « choisi » d’opter pour un système sécuritaire aux dépens d’une part de leur liberté afin de lutter contre la criminalité. Se rapprochant d’un régime totalitaire, le gouvernement a placé sous étroite surveillance les faits et gestes de ses concitoyens et fait régner un lourd climat délétère de surveillance et de censure. La vidéo-surveillance est partout ! Un peu comme dans Big Brother.

 

Beyond Good and Evil

dystopie-2

Pendant des siècles, la planète Hyllis a été bombardée par une race extraterrestre, en plus de ça elle enlève des centaines de personnes ! Les sections Alpha, sous les ordres du général Kehck, protègent la population et leur pouvoir ne cesse d’augmenter au détriment des autorités civiles tant et si bien qu’Hyllis prend de jour en jour des allures de dictature militaire.

 

Bioshock

dystopie-(15)

Rapture était censé avoir des allures de paradis. Tous les deux ont une architecture incroyable. Dans la ville utopique sous-marine fondée par Andrew Ryan, la science n’est pas soumise aux règles éthiques et les artistes aux censeurs. La politique n’a pas sa place non plus. Les habitants de la ville s’injectent de l’Adam, une substance extraite des fonds marins. Grâce à l’Adam, l’humanité évolue, se transforme, jusqu’au jour où Ryan et un dénommé Fontaine finissent par se livrer une véritable guerre civile pour son contrôle, ce qui aura pour effet de ravager la ville.

 

Shadowrun

sru_sro_header_city_1600_01_1

Le monde de 2070 est dominé par les mégacorporations, multinationales ayant acquis le droit d’entretenir leurs propres forces armées ainsi que l’extraterritorialité et qui dictent leur politique à la plupart des pays. La technologie a grandement évolué depuis plusieurs décennies et les implants cybernétiques ou biotechnologiques sont désormais courants. Le monde virtuel de la matrice, qui a remplacé l’Internet, procure quant à lui une immersion sensorielle totale à ses utilisateurs et la quasi-totalité de la population mondiale l’utilise quotidiennement.

 

Transistor

dystopie-(20)

Une célèbre chanteuse dans la cité de Cloudbank est attaquée par la Camerata, une organisation qui, avec une force robotique appelée le Process, essaye de fonder une ville idéale.

.

Radiant Historia

radianthistoria_2a

Le jeu se déroule sur le continent de Vainqueur, autrefois uni dans un grand empire. Toutefois, le vieil empire a abusé du pouvoir du Flux entrainant la création d’armes capables d’aspirer la vie de tout être vivant. Le centre du continent s’est alors peu à peu transformé en désert et les anciens bastions de l’empire ont été réduits en ruines.

 

Enslaved : Odyssey to the West

dystopie-(18)

Environ 150 ans dans le futur, le monde a été ravagé par une guerre. Il ne reste plus de notre civilisation que des ruines mangées par la végétation. Les rares humains survivants subsistent tant bien que mal en se cachant des robots qui les traquent pour les tuer ou les réduire en esclavage. Le jeu se passant entre autres à New York, on est bien loin de Futurama où les aliens coexistent avec les humains. 😛 Encore une fois ici, la robotique prend le dessus sur l’homme.

 

Oddworld

dystopie-(22)

L’univers d’Oddworld est en proie à un affrontement singulier entre deux « civilisations ». D’une part, les Mudokons, les Gabbits et d’autres créatures forment des civilisations non développées technologiquement (vénérant la nature par le biais d’animaux totems) qui souhaitent vivre selon les traditions ancestrales, dans le respect, voire l’adoration, de toutes les formes de vie. L’autre civilisation est constituée des industriels qui cherchent à exploiter au maximum la planète dans les règles de l’industrie, du capitalisme sauvage et de la concurrence.

 

Snatcher

dystopie-(23)

Une catastrophe se produit dans le laboratoire de recherche russe Chernoton. Lucifer Alpha, une arme biologique secrète est relâchée dans l’atmosphère, tuant près de 80 % des habitants de l’Europe de l’Est et de l’Eurasie. La moitié de la population mondiale est littéralement balayée. En 2047,l’humanité fait face à sa plus grande crise. Une mystérieuse forme de vie bioroïde est apparue. Sa vraie nature et son but sont inconnus. Est-ce l’arme secrète d’un pays, ou des extraterrestres d’un autre monde ? Les Bioroïdes apparaissent en hiver, en tuant les gens et en prenant leur place dans la société. Ils utilisent une peau artificielle et peuvent transpirer et même saigner. Ils sont à la fois hommes et machines. Ils sont appelés « Snatchers » parce qu’ils usurpent l’identité de leurs victimes avant de prendre leur place. Le danger des machines est encore au centre de l’histoire.

 

Haze

dystopie-(1)

2048, les gouvernements délèguent désormais toutes les opérations militaires à des Corporations militaires privées (CMP), dont le leader mondial est Mantel Global Industries. Leurs soldats utilisent les dernières technologies, mais également le Nectar, un médicament qui démultiplie leurs performances.

 

Avec ça vous avez de quoi faire le tour du genre et de bien comprendre ce qu’est une dystopie ! Notre dystopie préférée reste sans conteste celle de Rapture, visible dans Bioshock, car on a tous en tête la présentation qu’Andrew Ryan fait de sa ville utopique qui tourne mal. Lequel de ces jeux évoque selon vous le plus admirablement le genre dystopique ?

Ces articles vont vous plaire

3,2 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution.

— OMS