— Frederic Legrand – COMEO / Shutterstock.com

Les nouvelles conditions d’utilisation de Whatsapp font polémiques, et les utilisateurs sont loin d’être rassurés à ce sujet. Face à ce problème, nombreux sont ceux qui ont choisi de se tourner vers d’autres applications de messagerie, comme Signal et Telegram. Ces services sont si populaires qu’il semblerait que même Mark Zuckerberg, le propriétaire de Whatsapp, ait décidé d’utiliser Signal.

Récemment, une fuite des données de 533 millions d’utilisateurs de Facebook a ​​été récemment signalée, y compris ceux du PDG de la société, Mark Zukerberg. Le pot aux roses a notamment été découvert par le chercheur en cybersécurité Dave Walker qui a partagé sa découverte sur Twitter. Selon Fox Business, les données divulguées comprennent le numéro de téléphone de Zukerberg, son identifiant d’utilisateur Facebook, ainsi que des détails personnels tels que son adresse, des détails sur son couple et sa date de naissance. Cependant, ce qui a le plus choqué le public, c’est qu’il n’utilise pas WhatsApp – qui appartient à Facebook – mais utilise plutôt Signal, l’un des principaux rivaux de l’entreprise.

Il semblerait en effet que la préférence du grand patron de Facebook se soit également tournée vers Signal, une application qui est désormais réputée plus sécuriser que Whatsapp. Actuellement, Signal est même considéré comme la méthode de communication numérique la plus sûre sur le marché de la messagerie en ligne. Il donne notamment aux utilisateurs la possibilité d’effacer automatiquement leurs messages dans un laps de temps défini, allant d’une semaine à cinq secondes. Cela contraste grandement avec Whatsapp qui a annoncé en début d’année qu’il allait modifier ses conditions d’utilisation concernant la récolte des données utilisateurs. Cela a créé une large polémique concernant la sécurité des données sur l’application.

Face au tollé créé par cette polémique, par la migration de nombreux utilisateurs vers Signal, mais aussi le fait que même Zuckerberg utilise Signal, Whatsapp a décidé de reculer la date de modification de ses conditions d’utilisation.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de