Un zoo japonais abat 57 singes qui étaient porteurs de gènes d’une autre espèce

Le macaque japonais, aussi appelé singe des neiges, est un primate natif des montagnes du Japon. Sa particularité est de se baigner dans les eaux thermales naturelles pour se réchauffer et combattre les températures extrêmes. Pourtant, 57 singes issus de cette espèce fascinante viennent d’être tués par un zoo japonais sous prétexte qu’ils véhiculaient des gènes appartenant à une espèce exotique envahissante.

Qu’est ce qu’une espèce exotique envahissante ?

Une espèce exotique envahissante est une espèce nuisible qui peut engendrer des externalités négatives sur l’environnement, l’économie ou la santé humaine. Introduite par l’Homme de manière volontaire ou involontaire dans un milieu naturel qui n’est pas son milieu d’origine, elle a généralement une reproduction très rapide qui menace les écosystèmes.

Le macaque rhésus, originaire d’Inde et de Chine est banni au Japon. Capable d’engendrer des dommages agricoles, d’entrer en compétition ou de se reproduire avec d’autres animaux, mais également de véhiculer des maladies, il est de ce fait classé parmi les espèces exotiques envahissantes au Japon.

Un macaque Rhésus

 

Les arguments avancés par le zoo pour tuer les singes des neiges

Dans les années 1900, les macaques rhésus ont commencé à se multiplier dans la région de Chiba, mais depuis 2013, la loi de protection de l’environnement indigène prévoit que les singes ayant fait l’objet d’un croisement avec cette espèce doivent être abattus, explique un responsable préfectoral de Chiba.

Le Takagoyama Nature Zoo de Chiba, situé à l’Est de Tokyo, s’est aperçu qu’un tiers de ses 164 singes des neiges avait été croisé avec le macaque rhésus en procédant à des tests ADN. Il a donc pris la décision de tuer les 57 singes par injection létale. Après avoir érigé un mémorial pour l’âme des singes dans un temple Bouddhiste, le zoo a promis de resserrer la sécurité de l’enceinte.

D’après un officiel du Bureau pour la gestion des espèces exotiques, l’abattage des singes était inévitable en ce qu’il est illégal de laisser en liberté une espèce exotique envahissante si on ne peut la maintenir dans un lieu clos. Cette mesure rigoureuse est censée protéger l’espèce et leur environnement.

Des singes des neiges

 

Un décision contestable

Cette décision a suscité l’indignation des internautes. En effet, il faut savoir que les singes des neiges sont inscrits sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN (union internationale pour la conservation). Frappés par la déforestation et la destruction de leur habitat, les singes des neiges fuient parfois les montagnes pour rejoindre les villes, on dit même que certains visitent les spas pour remplacer la chaleur des sources thermales.

Cette décision est d’autant plus contestable quand on connait le déclin actuel que connaissent les primates en général. D’après une étude publiée dans la revue Science Advances, les singes pourraient s’éteindre d’ici 25 à 50 ans.

source : SITS Girls via Flickr

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.

— Johann Wolfgang von Goethe