Les polémiques autour de YouTube n’en finissent plus. La plateforme fait une nouvelle fois parler d’elle en mal : alors qu’un créateur tient des propos homophobes, YouTube estime que son contenu ne va pas à l’encontre de son règlement. Une position très controversée, puisque les accusations se multiplient contre le créateur en question…

Carlos Maza, victime de harcèlement sur YouTube pour son orientation sexuelle

Carlos Maza est écrivain et surtout présentateur de Vox. Son exposition l’amène régulièrement à des critiques, ce qui est le cas de toutes les personnalités publiques. Mais il est particulièrement ciblé par des attaques homophobes, en particulier celles de Steven Crowder, qui tient une chaîne YouTube politique. Maza s’est exprimé à travers un long thread pour témoigner de sa souffrance face aux attaques répétées du créateur de contenu YouTube, qui revient toujours à sa sexualité, et explique l’inaction de YouTube. Selon lui, la popularité de la chaîne de Crowder (qui compte 3 millions d’abonnés) fait qu’il serait intouchable.

Plus globalement, il émet une critique quant à la position de YouTube en matière de défense des droits LGBT : selon lui, YouTube ne s’intéresse qu’aux vues et ne se préoccupe pas des conditions des personnes LGBT.

« J’ai en général la peau dure en ce qui concerne le cyberharcèlement, mais quelque chose m’a vraiment dérangé »

YouTube tranche en faveur de Crowder : une décision qui entache la réputation de la plateforme

Le Daily Geek Show vous parlait déjà de la polémique concernant l’algorithme douteux de YouTube qui facilitait aux pédophiles l’accès aux vidéos d’enfants. Cette fois-ci, c’est la déclaration de YouTube via Twitter qui pose problème. La plateforme assure être contre toute forme d’harcèlement et se soucie du bien-être des utilisateurs, mais annonce d’un autre côté que la chaîne de Steven Crowder est en accord avec le règlement. Il est ici question de ce que la plateforme peut tolérer. Si Steven Crowder se présente comme un critique cynique, qui se moque de tout, l’humour n’est pourtant pas suffisant pour justifier son comportement envers Carlos Maza.

Mais YouTube, en soutenant le point de vue de Crowder, lui permet non seulement de poursuivre son activité (y compris le cyber-harcèlement qu’il exerce), mais au-delà de ça, donne vraiment l’impression d’accorder la priorité aux vues et aux revenus de la plateforme. Alors que la question des droits LGBT n’a jamais été aussi importante, notamment en ce “pride month”, YouTube semble tourner le droit aux créateurs et utilisateurs qui espéraient pourtant obtenir du soutien.

« En temps que plateforme ouverte, il est crucial pour nous d’accepter tout le monde – des créateurs aux journalistes au présentateurs de télévision – et de les laisser donner leur opinion tant qu’elles respectent notre politique. Les opinions peuvent être très offensantes, mais tant qu’elles ne violent pas notre politique, elles resteront sur notre site. »

YouTube croule sous les polémiques : comment la plateforme va-t-elle gérer la situation ?

Depuis plusieurs années déjà, les créateurs de contenus sur la plateforme se plaignent de différents problèmes. En 2017, la question de la démonétisation était au coeur du débat : de nombreuses vidéos ont cessé de générer des revenus parce que le contenu était jugé inapproprié par les annonceurs. En France, des youtubers se plaignaient du fait que des vidéos autour de la science, l’histoire ou la politique soient démonétisées sans plus d’explication. Par la suite, les polémiques comme celles autour de la pédophilie sur la plateforme ont éclaté. Et maintenant que la plateforme est accusée de soutenir des créateurs homophobes, sa réputation n’a jamais été aussi bas.

Plusieurs solutions sont possibles, mais ce qui paraît primordial est l’amélioration de la communication entre YouTube et ses créateurs afin d’être plus transparent sur un certain nombre de points. Reste à savoir si Google (propriétaire de YouTube) prendra la peine de s’en occuper…



6
COMMENTEZ

avatar
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
MathieuFrançoise MartinezMontagneLudNoMoreLess Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
NoMoreLess
Invité
NoMoreLess

la liberté d’expression n’a jamais été au plus bas, il est évident que la minorité est devenu la majorité bien pensante face à la minorité silencieuse qui étouffe, qu’il est loin le temps de la genèse

Lud
Invité
Lud

On est (Ou avons été ) tous « victimes », parce qu’on est trop gros, trop grand, trop comme ceci ou pas assez comme cela, des choses que nous n’avons pas forcément choisi, tout comme l’orientation sexuelle, des cons y’en à partout, et ces « agressions » viennent d’une minorité de personnes, et ça il ne faut pas l’oublier non plus. Les LGBT veulent l’égalité ? Et bien bienvenu au club alors 🙂 Ou alors veulent ils être au dessus et intouchable ? On entre dans une période ou les soit disant « pro liberté » (LGBT, anti racisme etc…) se transforment en fasciste de la… Lire la suite »

Montagne
Invité
Montagne

Le problème ce n’est pas les cons et agressifs ce sont tous les gens qui regardent, constatent et laissent faire

Françoise Martinez
Invité
Françoise Martinez

Votre argument ne tient pas la route, en gros pour être égaux selon vous, il faut que tout le monde se fasse persécuter pareil ? Le racisme n’est pas un opinion ni un droit, l’homophobie non plus. Et si on faisait l’inverse et juste que tout le monde se fasse RESPECTER, ce serait beaucoup mieux non ? Vous dites que les personnes homosexuelles veulent être au-dessus de tout et intouchables mais elles demandent juste de pas se faire harceler verbalement, agresser physiquement et accessoirement tuer (des meurtres tous les mois en France). Une HÉTÉRO de 58 ans (avant d’être accusée… Lire la suite »