© Sinot

Récemment, de nombreux médias ont affirmé que le multimilliardaire américain venait de s’offrir l’Aqua, premier yacht propulsé à l’hydrogène. Mais aussi prometteur soit-il, il s’agit d’un concept en cours de développement, comme l’a confirmé la société en étant à l’origine.

6 945 km d’autonomie et une vitesse maximale de 31 km/h

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre. Bill Gates aurait déboursé près de 600 millions d’euros pour s’offrir un super yacht fonctionnant uniquement à l’hydrogène et ainsi devenir la première personne à posséder ce type d’engin. Une information récemment démentie par Sinot, société de design à l’origine du projet. Dans son communiqué, la société précise que « ces articles sont factuellement incorrects », et que l’Aqua est « un concept en cours de développement » qui « n’a pas été vendu » à Bill Gates.

Dévoilé à Monaco en 2019, l’Aqua est un yacht long de 112 mètres fonctionnant entièrement à l’hydrogène liquide. Celui-ci est stocké à des températures extrêmement basses (-253 °C) dans deux réservoirs de 28 tonnes situés sous le pont inférieur et protégés par du verre renforcé. Pouvant accueillir 14 invités et 31 membres d’équipage, l’embarcation disposerait d’une autonomie de 3 750 milles nautiques (6 945 km) et pourrait atteindre une vitesse maximale de 17 nœuds (31 km/h).

Une conception innovante

L’hydrogène liquide est converti en énergie électrique par des piles à combustible à membrane d’échange de protons (PEM). Ces réservoirs peuvent fournir jusqu’à 4 MW d’énergie, alimentant deux moteurs à propulsion électrique d’1 MW ainsi que deux moteurs annexes de 300 kW pour les manœuvres plus délicates. Fournissant un accès instantané à l’énergie et faisant fonctionner le système électrique du navire, un bloc-batterie d’1,5 MWh agit ici comme tampon.

L’avant du yacht abrite un « observatoire » permettant à deux personnes d’admirer l’horizon à travers de vastes baies vitrées, tandis que les chambres adoptent une esthétique d’inspiration japonaise. Les occupants de cette embarcation peuvent également profiter d’une salle de gym, d’un spa, ainsi que de nombreux espaces de détente intérieur/extérieur et d’une vaste salle à manger.

Parmi les autres spécificités de l’embarcation, on note une zone d’atterrissage (en option) pour hélicoptère fonctionnant également à l’hydrogène, ainsi qu’une piscine à débordement avec cascade sur le pont arrière.

©️ Sinot
©️ Sinot
©️ Sinot
©️ Sinot
©️ Sinot
©️ Sinot
©️ Sinot
©️ Sinot

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Un titanic bis? Un missile et hop plus rien.La démesure du luxe d’accord mais c’est trop sur un navire.