7 films que vous ne devez surtout pas voir avant de prendre l’avion

L’avion a beau être statistiquement le moyen de transport le plus sûr, beaucoup de personnes ont peur de le prendre pour voyager… C’est pour cette raison que les réalisateurs de cinéma mettent parfois en scène des vols qui se passent mal. On ne compte plus le nombre de films où quelque chose “déraille” dans l’avion, même si cela nous aide à prendre de la distance avec le sujet si on est capable d’assez de dérision. Petit florilège de films à éviter si vous avez la phobie de l’avion.  

 

Écrit dans le ciel

Écrit dans le ciel prouve que les catastrophes aériennes n’ont rien de nouveau puisque dès 1954 ce film nous offrait le spectacle d’un vol transpacifique qui tournait mal à cause d’un incendie en cabine. Le film disposait d’un panel de personnages bien développés, mais aucun n’arrivait à la cheville du commandant de l’avion joué par John Wayne. Mine de rien, Écrit dans le ciel est sans doute le premier film de catastrophe aérienne de l’histoire du cinéma, et aussi le premier film-catastrophe tout court.

 

Airport 1980 Concorde

Le pilote d’avion valeureux, voilà une figure accrocheuse ! En 1979 c’est pas moins que le grand Alain Delon qui jouait les pilotes de Concorde, en prise entre autres avec des missiles. Airport 1980 Concorde n’est que le dernier né d’une série de films (les Airport) tellement mauvais qu’il en est complètement risible. De la situation invraisemblable au jeu d’acteur très… « humble » d’Alain Delon, tout y est !

 

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Quand on vous dit que le film de catastrophe aérienne est devenu un genre à part entière ! Les années 1970 ont été la grande époque des films catastrophes, et un sous-genre d’entre eux à base d’avions détournés, attaqués ou sans pilotes à également fait florès. Au point qu’en 1980 sortait un film qui parodiait ouvertement le genre : Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Dans cette comédie déjantée, le pilote et le co-pilote ne sont pas en mesure d’assurer leurs fonctions à cause d’une… intoxication alimentaire. Les imprévus aériens semblent tenir à peu de choses, mais heureusement les passagers vont, avec force gags, reprendre la situation en main.

 

Turbulences à 30 000 pieds 

Prenez un équipage d’avion avec des hôtesses de l’air blasées par leur travail et un commandant consciencieux, placez-les dans un aéroplane de grande ligne avec des passagers parmi lesquels se trouvent quelques psychopathes fous dangereux, secouez un peu, et vous obtenez Turbulences à 30 000 pieds. Arrivé en 1997 avec le revival des films catastrophes,Turbulences à 30 000 pieds est un beau spécimen de thriller aéronautique avec son concept improbable, ses moments de tension et sa scène spectaculaire de service. Le cahier des charges est respecté.

 

Des serpents dans l’avion

Des serpents dans l’avion est un cas à part. Lui aussi est une parodie (difficile de croire que quelqu’un ait voulu faire une histoire sérieuse à base de serpents venimeux lâchés dans un avion) mais contrairement à Y a-t-il un pilote dans l’avion ? il n’est pas drôle… Ou plutôt il l’est, mais involontairement. Enfin avec un niveau pareil on est sûr de pouvoir dédramatiser à fond les problèmes que l’on peut avoir avec les avions, et il n’y a guère que pour le grand Samuel L. Jackson que l’on a envie de regarder ce film.

 

Non-Stop

Liam Neeson est un actioner certifié depuis que les Taken sont sortis. Dans Non-Stop, il joue le rôle d’un Marshall des États-Unis qui subit un chantage mortel au cours d’un vol : s’il ne fait pas verser une certaine somme d’argent sur un compte en banque, un passager sera tué toutes les vingt minutes. Là aussi le concept peut laisser circonspect, et Liam ne pourra s’empêcher de laisser parler la poudre (dans une cabine pressurisée ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus recommandé…), mais on peut autant prendre le film avec distance que le suivre sérieusement, pour un résultat distrayant et qui ne risque pas d’arriver dans la vraie vie.

 

Flight Plan 

Quand Jodie Foster prend l’avion, on se doute qu’il va se passer quelque chose. Mais que sa fille de six ans disparaisse corps et âme dans l’énorme aéronef, ça nous laisse coi. Le pitch est assez improbable, et il y a ceux qui n’arrivent pas à se prendre au jeu et ceux qui y arrivent. Pour ceux-là, Flight Plan constituera un thriller glaçant où, pour une fois, ce n’est pas tout l’appareil qui est en péril au premier abord mais une seule passagère.  

 

Certains de ces films ont beau présenter des situations complètement délirantes qui pourraient nous aider à relativiser le danger que l’on court en prenant l’avion, on est pas près de les regarder juste avant de prendre un vol ! D’ailleurs, étant donné la manière dont les catastrophes aériennes marquent le public, on s’étonne que les producteurs financent encore des films sur le sujet, même si c’est pour mettre en scène des histoires tellement improbables qu’on doute qu’elles arrivent un jour 😉 Ce genre de films vous donnent-ils encore plus peur de prendre l’avion ou les regardez-vous avec du recul ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux