— Sashkin / Shutterstock.com

Tout organisme vivant finit par se dégrader, mais cela ne signifie pas que le vieillissement ne peut pas être ralenti. Récemment, des chercheurs israéliens sont allés plus loin en démontrant que des séances hebdomadaires en caisson à oxygène hyperbare permettaient d’inverser un processus clef impliqué dans le vieillissement cellulaire.

Préserver les télomères pour lutter contre le vieillissement

Les télomères recouvrent et protègent les extrémités des chromosomes de la dégradation, assurant ainsi que notre ADN soit correctement copié lors de la division cellulaire. En raison de la façon dont la réplication de l’ADN se fait dans les cellules eucaryotes, ces télomères se raccourcissent à chaque réplication cellulaire et atteignent une limite critique. Tout comme l’absence de capuchon sur un lacet entraîne sa détérioration, les télomères fortement raccourcis déclenchent le dysfonctionnement de la division cellulaire, également connu sous le nom de sénescence.

Avec le temps, l’accumulation de ces cellules sénescentes est considérée comme l’une des principales causes du vieillissement.

Suite à l’établissement de liens entre le raccourcissement des télomères, le vieillissement et le cancer, les processus régulant les télomères ont été ciblés par toutes sortes de thérapies expérimentales destinées à ralentir le vieillissement. Dans cette optique, une enzyme appelée télomérase, semblant avoir la capacité de régénérer les sections perdues du télomère (du moins dans les tissus où le renouvellement des nouvelles cellules est important) comme la paroi intestinale, s’est révélée particulièrement prometteuse.

Certains scientifiques considèrent la thérapie génique par télomérase comme une forme de médecine régénérative. Cependant, ce type de thérapie n’a pas été validé en raison du nombre limité de sujets impliqués jusqu’à présent dans ce type de recherches.

Des résultats impressionnants

Dans le cadre de travaux récemment présentés dans la revue Aging, une équipe de scientifiques de l’université de Tel-Aviv ont emprunté une voie différente pour améliorer la santé des télomères, consistant à respirer de l’oxygène pur dans un caisson pressurisé avec des niveaux de pression 1,5 à 3 fois plus élevés que la moyenne. Cette procédure, connue sous le nom d’oxygénothérapie hyperbare (OHB), est toutefois loin d’être nouvelle. Depuis plus d’un siècle, elle est utilisée pour traiter les plongeurs en eaux profondes souffrant de mal de décompression ou les personnes empoisonnées au monoxyde de carbone.

Lors d’un essai clinique, 35 adultes en bonne santé âgés de 64 ans et plus ont passé 90 minutes dans un caisson à oxygène hyperbare, qui a saturé leur sang en oxygène. Les participants ont répété cette expérience une fois par semaine pendant trois mois. Des échantillons de sang ont été prélevés avant le traitement et pendant l’essai, à un mois d’intervalle, ainsi que deux semaines après la fin de l’essai.

À l’issue de celui-ci, les chercheurs ont constaté que les télomères des participants ne présentaient aucun raccourcissement, et s’étaient même allongés d’environ 20 %. Une baisse significative du nombre de cellules T auxiliaires sénescentes a également été observée chez les participants, montrant que les télomères rallongés peuvent à un certain degré inverser le vieillissement.

Différents exemples de caissons hyperbares multiplaces — © Asalmedia / Wikimedia Creative Commons

Un suivi à long terme prévu

Il convient toutefois de noter que l’étude n’a concerné qu’un échantillon réduit de sujets, et que la durée exacte des effets bénéfiques de la thérapie doit encore être déterminée dans le cadre d’un suivi à long terme. Mais il s’agit assurément de résultats prometteurs, montrant qu’une forme de thérapie relativement simple et facilement accessible pourrait un jour inverser partiellement le vieillissement, voire peut-être prolonger notre espérance de vie.

En attendant la validation de cette thérapie, la meilleure chose que vous puissiez faire pour préserver vos télomères reste d’avoir une alimentation saine et de faire de l’exercice régulièrement.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de