Les vers de terre ne sont pas les animaux les plus mignons de notre planète, certes. Mais ils sont d’une importance capitale pour notre écosystème. Ce qui, malheureusement, pourrait bien être bouleversé avec le changement climatique.

Des animaux indispensables pour la biodiversité des sols

En effet, ces animaux fouisseurs participent au bon fonctionnement de nos sols. En creusant des galeries, ils aèrent la terre, permettent aux racines des plantes de s’étendre, et donc de grandir. Ils mangent les débris organiques et produisent ainsi les nutriments nécessaires à certaines plantes.

Ils aident aussi à l’amélioration de leur approvisionnement en eau ou encore le stockage en carbone. Et bien d’autres choses encore. En somme, un sol dans lequel vivent et prolifèrent des vers de terre est un sol sain. Mais voilà, ils seraient les nouvelles victimes du changement climatique.

Un changement climatique qui risque d’altérer les populations de vers de terre ?

D’après une récente étude publiée dans le magazine Science, la population de vers de terre dépend du climat. Les vers de terre étant beaucoup plus présents dans les sols des pays ayant un certain climat ; les conditions idéales pour les lombrics étant l’humidité du sol, les précipitations et des températures tempérées.

Malheureusement, avec le changement climatique actuel, les vers de terre pourraient être moins nombreux et de ce fait, détériorer une partie de notre écosystème, et entrainer une forte modification de nos sols.

Pourtant, les nombreux scientifiques liés à cette étude internationale ne peuvent prévoir quelles seront les réactions d’un tel changement sur les lombrics. En effet, ils manquent encore de données quant à la diversité et la répartition des lombrics. Pour remédier à tout ceci, 141 chercheurs issus de 35 pays différents ont entamé une cartographie mondiale de ces animaux fouisseurs.

De nombreuses questions restent en suspens malgré les débuts des constations de cette étude. Est-ce que les lombrics vont totalement disparaître de sous terre ? Quelles seront les conséquences pour notre écosystème ?

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

C’est bien pour cela que faire tourner d’un tiers son exploitation agricole en jachère n’était pas une mauvaise solution…