— Kzenon / Shutterstock.com

Dans le cadre d’un plan de 20 millions d’euros destiné à inciter les Français à privilégier ce mode de déplacement pour leurs déplacements quotidiens, l’État met en place un forfait de 50 € pour la remise en état de leur vélo, utilisable chez une liste de réparateurs agréés.

Inciter les Français à privilégier le vélo pour se rendre au travail

Alors que la période de déconfinement se rapproche à grands pas, le gouvernement français dégaine une série de mesures visant à encourager les Français à délaisser les moyens de transport classiques au profit du vélo pour se rendre au travail. Parmi elles, un forfait de 50 euros destiné à la remise en état de leur monture (changement de pneus, de freins, de dérailleur ou de chaîne…), qui pourra être réalisée chez un réseau de réparateurs agréés, dont la liste sera prochainement consultable sur le site de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB).

Comme le souligne Virgile Caillet, de l’Union Sport & Cycle, « l’objectif est que les Français qui le souhaitent puissent en avoir un en état de fonctionnement dès le 11 mai ».

Pour profiter de l’opération, rien de plus simple : une fois le professionnel le plus proche de chez vous identifié, il vous suffira de lui amener votre vélo pour qu’il le répare. À moins que le coût des réparations excède 50 euros, vous n’aurez rien à débourser, puisque l’artisan sera directement indemnisé par l’État. À l’heure actuelle, plusieurs milliers d’associations et de professionnels se seraient déjà inscrits sur la plateforme.

Un plan à 20 millions d’euros

Si la prise en charge de ces réparations constitue la mesure phare du plan de 20 millions d’euros mis en place par le gouvernement, celui-ci, en partenariat avec la FUB, va également financer la création de places de stationnement temporaire, ainsi que des formations gratuites visant à permettre aux Français de reprendre le vélo sereinement. De véritables vélo-écoles permettant à ceux qui le souhaitent d’apprendre à circuler en ville et de gagner en assurance sur les grands boulevards et les pistes cyclables.

Le gouvernement a également annoncé qu’il allait accélérer l’instauration dans le secteur privé du forfait mobilités durables, jusqu’à 400 euros.

On rappelle également que, depuis début 2018, les Français ont la possibilité de bénéficier d’un bonus écologique de 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Pour ce faire, il suffit de télécharger et de remplir le formulaire suivant, avant de le renvoyer, accompagné des pièces justificatives, à la Direction régionale de l’Agence de services et de paiement dont vous dépendez. Pour que cette demande soit recevable, elle devra toutefois être effectuée dans les six mois suivant la date d’achat du vélo.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de