Krasula / Shutterstock.com

Depuis plusieurs années, la France encourage fortement ses citoyens à consommer des fruits et légumes. « Manger cinq fruits et légumes par jour ». Nous connaissons par cœur ce slogan diffusé par Santé publique France. Deux études américaines récemment publiées indiquent que l’adoption d’un régime végétal peut diminuer les risques de maladies cardiovasculaires.

Une première étude sur 5 000 jeunes adultes

La première étude avait pour objectif d’évaluer si l’adoption d’un régime végétal sur le long terme pouvait diminuer les risques de maladies cardiovasculaires en atteignant la quarantaine. Pour cela, ils ont suivi pendant 32 ans les habitudes alimentaires de 4 946 jeunes adultes – de 18 à 30 ans lors de l’inscription – ne présentant pas de maladies cardiovasculaires.

Les sujets ont été suivis de 1987 à 2016. Pouvant suivre le régime alimentaire de leur choix, les chercheurs ont effectué leur évaluation selon le score APDQS (A Priori Diet Quality Score). Les groupes d’aliments qu’ils consommaient ont notamment été classés en fonction de leur association connue avec le risque de maladies cardiovasculaires.

Les résultats ont montré une diminution de 52 % des risques cardiovasculaires chez les personnes adoptant un régime alimentaire riche en aliments bénéfiques, c’est-à-dire en fruits et légumes. Comme très peu de végétariens ont participé à l’étude, les chercheurs n’ont pas pu déterminer les possibles avantages d’un régime strictement végétarien.

Une seconde étude sur des femmes ménopausées

La seconde étude avait quant à elle pour objectif de déterminer si l’adoption d’une alimentation respectant un « régime Portfolio » pouvait diminuer les risques de maladies cardiovasculaires chez les femmes ménopausées. Pour cela, 123 000 femmes américaines ménopausées de 50 à 79 ans ont été suivies de 1993 à 2017.

Ne présentant pas de maladies cardiovasculaires, les sujets ont rempli des questionnaires sur leur alimentation pendant quinze ans. Les résultats ont montré que les femmes ayant respecté le régime Portfolio plus strictement présentaient 11 % de risques en moins de développer tout type de maladie cardiovasculaire.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de