Valneva a récemment annoncé que son vaccin contre la maladie de Lyme s’était révélé à la fois sûr et efficace dans le cadre de son premier essai clinique de phase 2. Selon le laboratoire français, celui-ci pourrait être disponible d’ici 2025.

Une maladie qui touche chaque année des centaines de milliers de personnes

Causée par la bactérie B. burgdorferi, transmise par des tiques infectées vivant dans les zones forestières, la maladie de Lyme touche chaque année environ 250 000 personnes rien qu’en Europe. Bien qu’elle puisse être facilement traitée par des antibiotiques si elle est détectée à temps, lorsque ce n’est pas le cas, elle peut entraîner des symptômes durables tels que des douleurs musculaires, des douleurs nerveuses, une fatigue chronique, une inflammation du cerveau et de la moelle épinière et de graves maux de tête.

À l’heure actuelle, l’une des principales raisons pour lesquelles la maladie n’est pas traitée est que les patients reçoivent souvent un diagnostic erroné mettant en cause d’autres maladies, telles que le syndrome de fatigue chronique, le lupus ou des problèmes de santé mentale.

Connu sous le nom de VLA15, ce nouveau vaccin potentiel développé par Valneva agit en déclenchant la production par le système immunitaire d’anticorps contre les six sérotypes communs de la maladie de Lyme que l’on trouve en Amérique du Nord et en Europe. Pour ce faire, il introduit dans l’organisme une protéine isolée de l’agent pathogène, permettant au système immunitaire de reconnaître et de réagir à la protéine de surface A de la bactérie Borrelia burgdorferi.

— nechaevkon / Shutterstock.com

Des résultats particulièrement prometteurs pour le VLA15

Dans le cadre de ce premier essai clinique de phase 2, plus de 570 adultes en bonne santé aux États-Unis et en Europe ont reçu l’une des deux doses du vaccin en trois injections, tandis que d’autres ont reçu un placebo. Et il s’est avéré que les deux groupes ayant reçu la dose active avaient produit une quantité importante d’anticorps contre chacun des six sérotypes de la protéine de surface externe A les plus répandus de B. burgdorferi (avec une efficacité comprise entre 82 à 96 % pour stimuler la protection immunitaire contre la maladie et aucun effet secondaire grave).

Le vaccin VLA15 est actuellement le seul vaccin actif contre la maladie de Lyme en développement clinique. En 1998, la Food and Drug Administration (FDA) américaine avait approuvé un vaccin appelé LYMErix, mais celui-ci avait été retiré du marché trois ans plus tard à la suite de controverses vraisemblablement alimentées par le mouvement anti-vaccination, qui prenait de l’ampleur à l’époque.

Pour le laboratoire français, travaillant en étroite collaboration avec Pfizer afin de faire avancer rapidement le développement du VLA15, les prochaines étapes consisteront à tester le vaccin chez les enfants et un plus grand nombre d’adultes, et à déterminer si des rappels seront nécessaires pour assurer une immunité durable. « Nous espérons que le vaccin sera disponible d’ici cinq ans », a déclaré Thomas Lingelbach, PDG de Valneva.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de