De nombreuses entreprises se sont retrouvées sans le moindre chiffre d’affaires depuis le début de la crise sanitaire mondiale. En France, le secteur touristique entier a dû arrêter ses activités depuis mi-mars. Par conséquent, beaucoup d’établissements se retrouvent actuellement dans une situation délicate. Mais récemment, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé une nouvelle qui risque de redonner le sourire à tout un chacun : les Français pourront partir en vacances cet été !

Une bonne nouvelle pour les Français

Le Premier ministre a fait son annonce le 14 mai dernier, c’est-à-dire quelques jours après le déconfinement. Ce dernier a non seulement déclaré que les Français pourraient partir en vacances en juillet et août, mais qu’ils pouvaient également réserver un hôtel ou planifier leurs vacances en métropole ou en départements d’outre-mer dès aujourd’hui.

Le Premier ministre a précisé que de possibles restrictions très localisées pourraient toutefois être mises en place en fonction de l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Ainsi, les acteurs du tourisme et de l’hôtellerie ont été contraints de s’engager à rembourser les réservations au cas où l’évolution de l’épidémie rendrait impossible le départ en vacances.

Notons bien que les vacanciers devront rester dans le pays. Il n’est effectivement pas encore question de voyager à l’étranger. En outre, Philippe Villin, banquier d’affaires et propriétaire de cinq hôtels à Paris, prévient que la plupart des restaurants et cafés ne rouvriront pas pour des raisons économiques et pratiques si les mesures de distanciation sociale actuellement prévues ne sont pas abandonnées.

— Seasonsoflife / Shutterstock.com

Une aide pour accompagner la relance du secteur touristique

« Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne, alors même que c’est un des fleurons de l’économie française, son sauvetage est donc une priorité nationale », a déclaré le Premier ministre, Édouard Philippe. En effet, 90 % des établissements hôteliers français sont aujourd’hui fermés et de nombreuses entreprises touristiques ont dû renvoyer leurs employés en attendant la reprise des activités. Ainsi, le gouvernement a pensé à un plan d’action pour limiter les dégâts.

Plus de 62 000 entreprises du secteur ont d’ores et déjà bénéficié de 6,2 milliards d’euros de prêts garantis par l’État. Et après avoir débloqué cette aide d’urgence, le gouvernement indique qu’il est prêt à accompagner la reprise et la relance du secteur, qui représente 7 % du PIB français et totalise deux millions d’emplois. L’effort d’investissement serait porté par la Banque des territoires ainsi que par Bpifrance, « qui ont formalisé un plan de relance tourisme commun de plus de trois milliards d’euros de financements entre aujourd’hui et 2023 ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de