― HQuality / Shutterstock.com

La société israélienne de biotechnologie Future Meat vient d’ouvrir « la première installation industrielle de viande cultivée au monde ». La société a indiqué dans un communiqué que l’usine est capable de produire 500 kilogrammes de viande par jour, soit l’équivalent de 3 000 hamburgers de taille moyenne.

L’usine peut produire plusieurs variétés de viande

La première usine de viande cultivée en laboratoire au monde a ouvert ses portes en Israël. Pour rappel, la viande cultivée, aussi appelée viande artificielle, viande in vitro ou encore viande de laboratoire, est une viande d’origine animale, ne provenant pas directement d’un corps animal, mais de la culture de cellules musculaires prélevées sur des animaux. Si tout se passe comme prévu, Future Meat devrait commencer la commercialisation de ses produits dès l’année prochaine.

Cette première usine peut produire de la viande de poulet, de porc, d’agneau, et bientôt de la viande de bœuf. D’après Rom Kshuk, le PDG de la société : « Le fait de disposer d’une ligne industrielle en fonctionnement accélère les processus clés tels que la réglementation et le développement de produits. » Ce dernier indique que l’ouverture de cette usine pourrait ouvrir la voie à l’installation d’autres usines du même genre aux États-Unis et au Royaume-Uni, où la popularité des substituts de viande à base de plantes grimpe en flèche.

— anyaivanova / Shutterstock.com

Plusieurs avantages à la production de viande cultivée en laboratoire

Future Meat affirme que la viande artificielle génère 80 % moins d’émissions de gaz à effet de serre, utilise 99 % moins de terres et consomme 96 % moins d’eau que la production de viande traditionnelle. En plus de cela, le processus de production serait vingt fois plus rapide que l’élevage et l’abattage des animaux.

Le coût du produit devient ainsi moins cher plus rapidement. En février dernier, la société avait réussi à ramener le coût de production d’une poitrine de poulet de culture à moins de dix dollars. Ce coût a diminué de mille fois au cours des trois dernières années. « Après avoir prouvé que la viande d’élevage peut atteindre la parité des coûts plus rapidement que le marché ne l’avait prévu, cette installation de production change vraiment la donne », a indiqué Yaakov Nahmias, le directeur scientifique de la firme.

Ce dernier a ajouté que l’objectif de Future Meat est de rendre la viande de laboratoire abordable pour tout le monde, tout en s’assurant de produire des aliments ayant bon goût, sains et durables, contribuant ainsi à assurer l’avenir des générations à venir.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de