Une truffe sauvage découverte… sur un toit de Paris !

La truffe est un produit d’exception qui habituellement ne peut se trouver qu’à une certaine période de l’année principalement dans le Sud-Ouest de la France. Pourtant, le diamant noir a trouvé une nouvelle localisation en plein cœur de la capitale. Une truffe a été trouvée dans le sol d’un toit végétalisé parisien. Une première qui montre le potentiel insoupçonné des écosystèmes urbains.

QUE SAVONS-NOUS DE CETTE TRUFFE PARISIENNE ?

La truffe en question a été découverte sur le toit d’un hôtel parisien situé à deux pas de la Tour Eiffel. Le champignon a poussé sur un toit végétalisé et et a été trouvé entre 15 et 20 cm de profondeur alors que des travaux de plantations de houblons étaient effectués. Elle a poussé près des racines d’un charme selon Frédéric Madre, chercheur au Centre d’écologie et des sciences de la conservation (Muséum/CNRS/UMPC). C’est lui qui a réalisé l’incroyable découverte il y a quelques jours. Une découverte d’autant plus insolite que d’ordinaire, ce type de truffe a besoin d’un climat méditerranéen pour s’épanouir.

La truffe parisienne n’est pas une truffe noire mais une truffe dite « brumale » (Tuber brumale). Il s’agit d’une cousine de la truffe noire du Périgord, celle-ci poussant généralement dans les mêmes régions que cette dernière. Tout comme la truffe noire, la truffe brumale est comestible et celle trouvée à Paris pèse 21 grammes.

 

QUE VA-T-IL LUI ARRIVER ?

Elle a beau être comestible, cette truffe parisienne ne finira pas sur le menu d’un grand restaurant. Dans un communiqué, le Museum d’Histoire naturelle a affirmé que « C’est la première fois qu’un tel champignon est trouvé à l’état sauvage dans Paris intramuros ».

Son goût restera donc inconnu car les chercheurs souhaiteraient l’analyser plus en détail « à l’Institut de systématique, évolution, biodiversité ». Cette découverte ouvre en effet la voie à de nouvelles recherches sur l’écosystème urbain qui est encore assez méconnu mais qui semble posséder un grand potentiel.

UN ÉCOSYSTÈME ENCORE RICHE EN SECRETS

Avec cette truffe, de nouvelles questions jusque-là jamais posées ont fait leur apparition. Comment ce champignon est-il arrivé là ? Quelles sont les conditions microclimatiques particulières qui lui ont permis de se développer là, au pied de la Tour Eiffel ? Qu’est-il possible de développer via l’écosystème urbain ? Autant d’interrogations qui fascinent les spécialistes qui imaginent déjà une culture de truffes sur les toits de Paris.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux