Certaines sculptures semblent parfois plus vraies que nature. C’est le cas de ce squelette de serpent géant créé par un artiste chinois qui a élu domicile sur les bords de l’Océan Atlantique. DGS vous emmène à la découverte de cet impressionnant dragon des mers qui semble changer d’apparence au fil des marées.

C’est la commune de Saint-Brévin les Pins situé dans la Loire qui accueille depuis 2012 le « Serpent d’Océan » de Huang Yong Ping. Entièrement composé d’aluminium, cette structure géante de plus de 130 mètres de long n’est pas sans rappeler les courbes du pont de Saint-Nazaire situé non loin de là. Cette sculpture a été réalisée dans l’optique d’être exposée lors de l’Estuaire 2012, un festival d’art contemporain.

En invitant une grande figure de la mythologie chinoise sur les côtes européennes, Huang Yong Ping examine les notions d’identité et de l’hybridité culturelle, comme c’est souvent le cas dans son travail. L’environnement est également très présent dans son art : placé sur la plage, le squelette apparaît quand la mer se retire et retourne à son habitat marin lorsque la marée est haute. Ainsi, en fonction des conditions météorologiques, des niveaux des marées, ou de l’angle de prise de vue, le Serpent d’Océan semble changer de forme de jour en jour. Découvrez sans plus attendre ce magnifique et titanesque squelette marin.

Photos via Flickr

Cette oeuvre d’art gigantesque est vraiment ahurissante de réalisme : lorsque la marée est haute, on a vraiment l’impression d’apercevoir une créature nager à la surface de l’eau. Au bureau, on trouve l’idée absolument géniale et certains aimeraient se frotter à ce monstre d’aluminium de plus près. Et vous, que pensez-vous de cette sculpture qui trône sur les bords de l’Atlantique ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de