— Tero Vesalainen / Shutterstock.com

Le déconfinement ne se fera pas sans mesures strictes. Outre le respect de la distanciation sociale et la maintenance des gestes barrières, les citoyens auront peut-être l’obligation de porter un masque, notamment dans les transports. De son côté, Uber va imposer le port du masque à ses conducteurs et passagers. Et pour vérifier que ses chauffeurs respectent bien cette mesure de sécurité, l’entreprise de VTC développe actuellement un système de reconnaissance faciale.

Pour l’heure, la firme recommande à ses chauffeurs de rester chez eux autant que possible. Quant à ceux qui doivent effectuer des trajets essentiels, ils recevront des fournitures de sécurité, a expliqué Andrew Hasbun, responsable de la communication chez Uber, dans une interview. En parallèle, l’entreprise de VTC se prépare à la phase de déconfinement.

Pendant cette période, le port du masque sanitaire recouvrant le nez et la bouche sera essentiel pour limiter la propagation du coronavirus. De leur côté, les conducteurs Uber pourront uniquement prendre des passagers s’ils portent des masques. Pour s’assurer que c’est bien le cas, la firme recourra à un système de reconnaissance faciale actuellement en cours de développement.

L’entreprise fondée par Travis Kalanick s’implique beaucoup dans la lutte contre cette pandémie. Sur Twitter, elle a déclaré que des centaines de milliers de masques seront gratuitement mis à la disposition des chauffeurs d’ici le 11 mai prochain. En outre, ces derniers bénéficieront d’un remboursement allant jusqu’à 50 € pour l’installation d’une paroi de séparation entre les compartiments chauffeur et passager à l’intérieur de leur véhicule.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de