Les plateformes en ligne renforcent leurs règlements contre le harcèlement et les mauvais agissements en ligne. De son côté, Twitch a franchi un nouveau cap dans le cadre de cette lutte. La filiale d’Amazon a annoncé que les utilisateurs coupables d’infractions graves, même en dehors du site, seront bannis de la plateforme de streaming. Une première en matière de conditions d’utilisation sur les plateformes en ligne.

La nouvelle politique de Twitch se divise en deux catégories. La première catégorie concerne le harcèlement sur et en dehors de la plateforme. Dans ce cas, lorsque Twitch enquête sur un harcèlement survenu sur sa plateforme, il prend également en compte tout harcèlement survenu ailleurs. Quant à la seconde catégorie, elle concerne les « infractions graves qui posent un risque substantiel pour la sécurité de la communauté Twitch ».

En cas de violence meurtrière ou extrémisme violent, d’activités terroristes, de menaces crédibles de violence de masse, de réalisation ou de complicité délibérée d’activités sexuelles non consenties ou encore d’exploitation sexuelle d’enfants, l’entreprise se réserve désormais le droit de prendre des mesures, même si les infractions ont lieu entièrement hors de la plateforme.

Twitch indique toutefois qu’aucune sanction ne sera appliquée sans preuves à l’appui. La firme a ainsi fait appel aux services d’un cabinet juridique externe pour mener des enquêtes sur les débordements des utilisateurs. « Ces enquêtes sont très complexes et leur résolution peut prendre beaucoup de temps et de ressources. Pour les comportements qui ont lieu en dehors de Twitch, nous devons compter davantage sur les forces de l’ordre et d’autres services pour partager des preuves pertinentes avant de pouvoir avancer », a indiqué la plateforme.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de