tumulus-grand-serpent
— Seen Unseen Media / Shutterstock.com

Le tumulus du Grand Serpent est sans doute l’un des sites archéologiques les plus mystérieux d’Amérique du Nord. Niché dans le sud de l’État de l’Ohio, celui-ci aurait été créé il y a plus de deux millénaires.

Monticule géant

Considéré comme la plus grande représentation terrestre d’un serpent jamais découverte, ce monticule géant d’une trentaine de mètres de large serpente sur quelque 411 mètres. À l’une de ses extrémités, on peut observer une grande forme ovale, interprétée comme une tête de serpent tenant un œuf dans sa gueule ouverte.

Il s’agit de l’un des exemples les plus impressionnants de tumulus à effigie animale, monticules érigés par les cultures amérindiennes dans certaines parties des actuels Wisconsin, Minnesota, Illinois, Iowa et Ohio. Jusqu’à présent, des structures similaires ont été identifiées jusqu’au Pérou, témoignant de connexions culturelles étroites à travers les Amériques.

Si des sépultures humaines et des artefacts avaient été mis au jour à proximité de certains d’entre eux, contribuant ainsi à éclairer leurs origines, aucune découverte de ce type n’a été réalisée dans l’Ohio.

Représentation du tumulus issue du livre de Squier et Davis (1848) — MagentaGreen / Wikimedia

En 1996, la radiodatation d’échantillons de sol avait situé la création du tumulus du Grand Serpent vers 1120 de notre ère, impliquant qu’il soit l’oeuvre de la culture amérindienne de Fort Ancient, ayant prospéré dans et autour de la vallée de l’Ohio entre 1000 et 1500 de notre ère. Une hypothèse remise en question par de nouvelles datations en 2014, repoussant son édification, probablement par la culture Adena, à 300 avant notre ère.

Une probable fonction astronomique

Bien que le véritable âge du site soit toujours débattu, il ne fait aucun doute qu’il revêtait une grande importance pour les populations de la région. Selon les archéologues, la tête du serpent s’aligne sur le coucher de soleil du solstice d’été, tandis que sa queue pointe vers le lever de soleil du solstice d’hiver, laissant supposer une fonction astronomique.

Endommagé par le développement agricole au début du XIXe siècle, le tumulus du Grand Serpent a commencé à être restauré dès 1887 et est aujourd’hui classé comme site historique national (National Historic Landmark) par le gouvernement américain.

Pour aller plus loin, découvrez le tumulus de Cholakova, considéré comme le Stonehenge oublié de Bulgarie.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments