© Warner Bros. – Zodiac / Allociné

L’identité du tueur du Zodiaque serait-elle enfin connue ? 50 ans après, un groupe d’enquêteurs indépendants affirme avoir découvert la véritable identité du célèbre serial killer.

Qui était le tueur du Zodiaque ?

C’était un véritable mystère. Nul ne savait qui était derrière les meurtres atroces revendiqués par le tueur du Zodiaque. Effectivement, même après 50 ans, la véritable identité de ce serial killer restait encore inconnue. Néanmoins, un polytechnicien français affirmait avoir découvert qui était le tueur du Zodiaque. En décryptant les derniers cryptogrammes du tueur (le Z 32 et le Z 13), ce dernier avait découvert un mot de quatre lettres : Kayr. Ce qui laissait entendre que le tueur n’était autre que Lawrence Kaye, un des suspects de l’époque.

Cependant, The Case Breakers, un groupe d’enquêteurs indépendants (journalistes, détectives privés, agents du FBI à la retraite) pense que le tueur du Zodiaque se cacherait derrière Gary Francis Poste, un ancien de l’US Air Force décédé en 2018. Ainsi, ils en sont arrivés à cette conclusion en se servant des messages cryptés écrits par le tueur ainsi que des tests ADN et des similitudes entre le portrait-robot du tueur et des photos de Gary Francis Poste. De plus, The Case Breakers aurait relié Gary Francis Poste au meurtre de Cherry Bates, une jeune femme tuée de 46 coups de couteau et presque décapitée, et ce, deux ans avant le premier meurtre officiel du tueur du Zodiaque. Seulement, la police de Riverside a déjà écarté le fait que le meurtre de Bates soit lié au Zodiaque.

Le FBI réfute cette hypothèse

Par ailleurs, le FBI n’est pas convaincu par cette découverte, malgré certains témoignages prouvant que Gary Francis Poste était instable. Il a été arrêté deux ans avant sa mort pour violence domestique et aimait se couvrir de sang animal, comme l’explique un de ses compagnons de chasse. Selon le FBI, les éléments apportés par The Case Breakers ne sont pas assez convaincants, comme les similitudes entre le portrait-robot du tueur et une photo de Poste, dont la cicatrice serait bien trop légère.

Une hypothèse qui ne convainc pas non plus David Oranchak, qui a participé aux décryptages des messages du Zodiaque. En effet, selon lui, la méthode utilisée par The Case Breakers pour déchiffrer les anagrammes du tueur produirait des faux positifs. Ainsi, le mystère du tueur du Zodiaque ne semble pas être résolu, et le FBI a déclaré que l’affaire était toujours ouverte.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de