L’Alaska comprend l’une des plus grandes forêts pluvieuses tempérées au monde. Il s’agit de la forêt de Tongass qui s’étend sur 69 000 kilomètres. Longtemps protégée de l’exploitation humaine, cette forêt pourrait néanmoins faire l’objet de plusieurs exploitations. Du moins, à en croire les projets de Donald Trump.

La forêt de Tongass présente de nombreuses particularités. Outre sa superficie conséquente, cette forêt nationale recèle un trésor de biodiversité car elle est dotée d’un écosystème unique au monde, si bien qu’on y retrouve de nombreuses espèces protégées. A elle seule, elle représente selon L’Obs « plus d’un tiers des forêts pluvieuses tropicales tempérées encore à l’état primaire sur Terre ». Or, il semblerait que cette caractéristique ne soit pas assez importante aux yeux de l’actuel président des Etats-Unis, Donald Trump, puisque ce chef d’Etat cherche actuellement à l’exploiter.

Donald Trump fait pression sur son secrétaire d’Etat à l’Agriculture

En effet, le 27 août dernier, le Washington Post rapportait que le numéro un des Etats-Unis a fait examiner à son secrétaire d’Etat à l’Agriculture les moyens de rendre cette forêt accessible à l’exploitation forestière, minière et énergétique.

Le problème, c’est que le président Bill Clinton a émis une décision qui protège 2,3 millions de kilomètres carrés de forêts primaires de l’activité humaine dans différentes parties des Etats-Unis juste avant la fin de son mandat en 2001.

Cette décision inclut la moitié de la forêt de Tongass. Le président Bush avait tenté de la renverser en vendant aux enchères des parties de cette forêt mais un juge fédéral a empêché cela en rétablissant la décision de Bill Clinton. Actuellement, le président américain cherche ainsi à répéter l’histoire.

Un projet soutenu par certaines organisations et autorités locales

Alors que Donald Trump se veut être un réformateur dans le domaine de la gestion forestière, quitte à sacrifier un précieux patrimoine écologique, certains organismes et autorités le soutiennent. Des organisations régionales de développement soulèvent effectivement que le secteur du bois ne représente actuellement qu’une fraction des emplois en Alaska, loin derrière la pêche et le tourisme. Des autorités locales déclarent également que les zones forestières protégées constituent un obstacle pour le développement des activités et des économies, et devraient ainsi être exploitées.

Si Donald Trump ne change pas d’idée, son administration devrait ainsi mettre au point un plan d’exploitation de cette forêt de Tongass au cours de cette année 2019. L’ironie dans l’histoire est qu’alors que plusieurs gouvernements, défenseurs de l’environnement et médias sociaux déplorent la perte engendrée par les feux de forêt en Amazonie, Donald Trump cherche justement à exploiter un patrimoine écologique aussi riche en biodiversité aux Etats-Unis.

Mise à jour 06/09/2019 : nous avons effectué des corrections concernant le type de la foret de Tongass

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Mimitoutseulcagou56 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
cagou56
Invité
cagou56

Forêt pluviale tempérée (Wikipédia) et non forêt tropicale, surtout en Alaska!

Mimitoutseul
Membre
Mimitoutseul

Donald TRUMP, roi des imbéciles et du ridicule ! Après avoir servi de modèle à Jair BOLSONARO afin d’accumuler plus ou moins honnêtement les suffrages, le voilà qui suit ses traces pour laisser exploiter l’une des plus belle forêt tempérée humide, au Sud-est de l’Alaska. En fait, BUSH avait déjà… Lire la suite »