Ayant déjà vu son budget sérieusement amputé sous la présidence de Donald Trump, le Service des parcs nationaux va devoir financer l’impressionnant défilé militaire organisé ce 4 juillet à hauteur de 2,5 millions de dollars.

Un coût pharaonique estimé à 92 millions de dollars

Impressionné par la cérémonie du 14 juillet, le président américain avait décidé d’offrir aux États-Unis leur propre défilé militaire : « Le Salut à l’Amérique ». Selon les informations dévoilées par le Washington Post, le Service des parcs nationaux, dont le budget a déjà été amputé de dizaines de millions de dollars cette année, va ainsi devoir verser 2,5 millions de dollars afin de faire de cette célébration organisée à l’occasion du 4 juillet une véritable démonstration de force.

À l’issue du défilé de Paris, auquel il avait assisté aux côtés d’Emmanuel Macron, le président américain avait déclaré : « On va devoir essayer de faire encore mieux, mais c’était déjà quelque chose de magnifique à voir, tous ces avions qui nous survolaient et cette puissance militaire, ces représentants de toutes ces guerres et ces différents uniformes. » Mission accomplie : initialement évalué à 12 millions de dollars, le défilé américain devrait coûter la modique somme de 92 millions de dollars.

« Cette cérémonie ne ressemblera à aucune autre »

Au départ, le « Salut à l’Amérique » devait se dérouler le 10 novembre 2018, mais son coût faramineux avait forcé l’administration Trump à le repousser. Sans surprise, c’est le 4 juillet, jour de fête nationale commémorant la Déclaration d’indépendance de 1776, qui avait été choisi. Il y a quelques jours, le président américain déclarait à son sujet : « Nous possédons des équipements incroyables et de l’équipement militaire tout neuf. Nous allons avoir un grand 4 juillet à Washington et cette cérémonie ne ressemblera à aucune autre. »

Les États-Unis ont décidé de voir les choses en (très) grand cette année. En plus des millions ponctionnés sur l’entretien de ses parcs nationaux, le pays paiera 10 000 dollars pour garder en l’air durant une heure chacun de avions de chasse participant à la parade et plus de 200 000 pour l’avion présidentiel Air Force One. Les spectateurs auront également l’occasion de voir défiler plus de 300 militaires, ainsi que les incontournables tanks Abraham M1 et Bradley, qui font la fierté de l’armée américaine.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de