GiroScience / Shutterstock.com

Einstein avait fait de nombreuses prédictions incroyables sur la physique et sur l’Univers. C’est de lui que l’on tient la notion d’ondes gravitationnelles qui sont des ondulations résultant de la collision d’objets massifs dans l’espace-temps et que l’on a pu observer qu’en 2015, 60 ans après la mort du physicien en 1955.

De même, Einstein avait également prédit l’existence des trous noirs que nous n’avons pu prendre réellement en image seulement cette année. Toutefois, certaines prédictions d’Albert Einstein n’ont pas encore pu être démontrées à ce jour. L’une d’entre elles concerne les trous blancs.

Vous l’aurez compris, selon Einstein, si les trous noirs existaient, les trous blancs existeraient aussi. Bien qu’aucune preuve concrète n’a été mise à jour jusqu’à maintenant, certains scientifiques croient en la réalité de ce phénomène mystérieux dans l’Univers.

Les scientifiques pensent qu’ils pourraient élucider les caractéristiques les plus inexpliquables de l’Univers

En fait, un trou noir est un objet céleste avec un si puissant champ gravitationnel qu’il empêche même la lumière de passer. En d’autres termes, si quelque chose venait à se heurter à un trou noir, elle serait absorbée et disparaîtrait. Les trous noirs se forment lorsqu’une étoile, plus grande que notre Soleil, meurt et que son noyau rétrécit jusqu’à ce qu’il devienne si dense qu’il ne peut échapper à sa gravité. Prisonnier de sa propre gravité, l’étoile se transforme alors en un point infiniment dense. 

Le point au centre du trou noir est appelé « une singularité », et cette singularité fait partie de ces sujets qui fascinent les mathématiciens. En effet, en 1935, Einstein et Nathan Rosen, son collègue physicien, ont décidé de déterminer l’emplacement de cette singularité. Ils ont découvert qu’un trou noir possédait deux trous. On connait la théorie des deux physiciens sous le nom de pont Einstein-Rosen ou de trou de ver. En effet, selon eux, si à l’une des extrémités du trou de ver se trouve un trou noir, à l’autre extrémité devrait se trouver son miroir opposé qui est le trou blanc. En d’autres termes, si ce qui entre dans un trou noir ne peut plus sortir, ce qui sort d’un trou blanc ne peut plus revenir.

Toutefois, si l’on sait actuellement que les trous noirs existent bel et bien, les trous blancs ne sont encore qu’au stade de pure spéculation. C’est d’ailleurs ce qu’a sous-entendu Fraser Cain, de l’Univers Today, quand il a déclaré : « Selon toute vraisemblance, les trous blancs ne sont que des calculs sophistiqués et comme les mathématiques de fantaisie survivent rarement au contact de la réalité, les trous blancs ne sont probablement que de l’ordre de l’imaginaire. »

Les scientifiques sont divisés sur la question de savoir si les trous blancs existent ou non.

Les trous blancs ne résulteraient peut-être que d’une transformation des trous noirs

Néanmoins, même si certains scientifiques réfutent la possible existence d’un trou blanc, d’autres physiciens veulent y croire. En 2014, par exemple, les théoriciens Hal Haggard et Carlo Rovelli ont utilisé la théorie quantique pour démontrer que les trous noirs pouvaient se transformer en trous blancs via le procédé de gravitation quantique en boucle.

En plus clair, cette théorie veut que l’espace-temps soit constitué fondamentalement de petites boucles d’une taille bien déterminée si bien qu’une étoile mourante ne peux pas se transformer directement en un point de densité infinie. Toujours selon ces scientifiques, avant d’atteindre ce point infini, l’étoile subit un « rebond quantique » qui va exercer une pression vers l’extérieur et transformer le trou noir en trou blanc.

Cette transformation du trou noir en trou blanc se ferait en l’espace de quelques millièmes de secondes mais comme le temps se dilate en présence de la gravité, nous ne pouvons observer cette transformation de trou noir en trou blanc qu’après des milliards d’années. En d’autres termes, selon ces théoriciens, si nous n’avons pas encore vu de trous blancs, c’est parce que la plupart des trous noirs sont trop gros et qu’il nous faut attendre des milliards d’années pour observer ces transformations. Et vous, qu’en pensez-vous ? Les trous blancs sont-ils un mythe ou une réalité ?

Le fait est que pour le moment, aucun être humain n’a pu prouver l’existence des trous blancs.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
meyvaert Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
meyvaert
Invité
meyvaert

L’espace temps, voyager dans le temps, moi je veux bien … Mais si le temps n’existait pas ? S’il n’était qu’une vue de l’esprit qui nous aide à expliquer, accepter, le vieillissement et la mort ?