L’émetteur utilisé lors des expériences — © Gayle Fullerton / US Naval research laboratory

Dans ce qu’il décrit comme la démonstration la plus importante de ce type depuis un demi-siècle, le laboratoire de recherche navale américain a transmis de l’énergie avec une puissance supérieur à 1 kW sur un kilomètre grâce à un faisceau de micro-ondes.

La technologie SCOPE-M

L’idée de transmettre de l’énergie par les airs sur de longues distances est loin d’être nouvelle. Dans les années 1970, la technologie était suffisamment au point pour en faire un élément clé du concept du physicien américain Gerard K. O’Neill, qui proposait d’établir des colonies spatiales afin de construire d’énormes stations capables de capter l’énergie solaire et de la renvoyer sur Terre.

Le principe est relativement simple. L’électricité est convertie en micro-ondes, qui sont ensuite focalisées via un faisceau étroit sur un récepteur intégrant des dizaines de milliers d’antennes dont la bande de fréquences se situe dans la région radio micro-ondes du spectre électromagnétique, couplées à des diodes redresseuses permettant de convertir la puissance micro-onde incidente en puissance électrique continue.

Utilisant un faisceau de micro-ondes de 10 GHz, la technologie SCOPE-M a été testée sur une base de l’armée américaine dans le Maryland, ainsi qu’au Massachusetts Institute of Technology, et les résultats ont dépassé les attentes. Dans le cadre de transmissions sur une distance d’un kilomètre, les chercheurs ont enregistré un pic de puissance à 1,6 kW, s’avérant 60 % supérieur à l’objectif initialement fixé par le Pentagone.

Le récepteur — © Gayle Fullerton / US Naval research laboratory

Une fréquence sûre

Cette fréquence a été choisie car elle peut être transmise sous une pluie battante avec une perte de puissance inférieure à 5 %, et respecte les normes de sécurité internationales standards (elle s’avère sans danger pour les oiseaux, les animaux et les humains).

Selon les chercheurs, la technologie SCOPE-M pourrait un jour être utilisée pour transmettre de l’énergie sur Terre ou à partir de grandes centrales solaires orbitales afin de fournir de l’électricité aux réseaux nationaux 24 heures sur 24, 365 jours par an. Cependant, une application plus immédiate consisterait à transmettre de l’énergie directement aux troupes en opération, éliminant le recours aux convois de carburant, particulièrement vulnérables.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments