— ilusmedical / Shutterstock.com

Une fois qu’un patient reçoit un diagnostic de diabète, il doit apprendre à vivre avec puisqu’il n’existe aucun traitement pour guérir de cette maladie. Heureusement, la science et la médecine n’ont pas encore fini d’évoluer, et il pourrait un jour exister un traitement efficace pour inverser le diabète. Et cela pourrait déjà être à portée de main, puisqu’une équipe de chercheurs a traité la maladie avec succès grâce aux ultrasons.

Une technique non invasive et non médicamenteuse pour inverser le diabète

Le diabète est une maladie métabolique qui provoque une hausse de la glycémie, le taux de sucre dans le sang. Cette hausse est notamment liée à l’insuline, une hormone dont le rôle est de déplacer le sucre du sang vers les cellules pour qu’il soit stocké ou utilisé comme source d’énergie. Pour les personnes atteintes de diabète, le corps ne produit pas suffisamment d’insuline ou ne peut pas utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Ainsi, le principal traitement médicamenteux pour le diabète est l’insuline, accompagné d’une optimisation du style de vie, notamment par des restrictions alimentaires et la pratique d’exercice physique.

Mais la donne pourrait bientôt changer. Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Biomedical Engineering, les chercheurs de Yale, de l’UCLA, des Feinstein Institutes for Medical Research et du GE Research ont expliqué que leur méthode de traitement du diabète de type 2 sans médicament s’est avérée efficace. Plus précisément, les scientifiques ont révélé une nouvelle technique de diffusion d’ultrasons non invasive destinée à stimuler des nerfs spécifiques du foie afin de guérir le diabète de type 2. Pour l’instant, la procédure n’a pas encore été essayée sur des êtres humains, mais sur trois espèces animales distinctes : des souris, des rats et des porcs.

Appelée « peripheral focused ultrasound stimulation » (pFUS ou « stimulation ultrasonore focalisée périphérique », en français), la technique consiste à envoyer des impulsions ultrasonores hautement concentrées vers des zones tissulaires spécifiques contenant des terminaisons nerveuses. L’usage de cette technologie a permis d’inverser l’apparition de l’hyperglycémie chez les trois espèces traitées. En effet, les chercheurs ont démontré que les courtes rafales d’ultrasons dirigées vers des nerfs dans le foie de ces animaux ont permis d’abaisser avec succès les niveaux d’insuline et de glucose.

― Proxima Studio / Shutterstock.com

Une méthode de traitement très prometteuse

« Nous avons utilisé cette technique pour explorer la stimulation d’une zone du foie appelée la porte hépatique », ont expliqué les chercheurs dans un commentaire à l’étude publié dans la revue Nature. « Cette région contient le plexus nerveux hépatoportal, qui communique des informations sur l’état du glucose et des nutriments au cerveau, mais a été difficile à étudier, car ses structures nerveuses sont trop petites pour être stimulées séparément avec des électrodes implantées », ont-ils ajouté. Si la technique en soi est ainsi efficace, les chercheurs ont expliqué qu’il y avait encore des contraintes à surmonter pour une vulgarisation du traitement par pFUS.

Quoi qu’il en soit, les scientifiques sont optimistes, et si la méthode arrive à passer les essais sur l’Homme, nul doute que cela fera partie des options de traitement pour le diabète de type 2. « Si nos essais cliniques en cours confirment la promesse des études précliniques rapportées dans cet article, les ultrasons pourront être utilisés pour abaisser à la fois les niveaux d’insuline et de glucose. La neuromodulation par ultrasons représenterait alors un ajout passionnant et entièrement nouveau aux options de traitement actuelles pour nos patients », a déclaré Raimund Herzog, coauteur de l’étude, dans un communiqué.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Amblard
Amblard
5 mois

Vivement que le traitement soit prêt car beaucoup de diabétiques de type 2 l attende !!!