Arte nous livre une fresque remarquable de l’histoire du trafic de drogue. Né des guerres de l’opium, les Britanniques se sont servis de la Chine comme plaque tournante avec un seul mot d’ordre : faire du profit. La morphine, extraite du pavot, sert à soulager les douleurs, notamment pendant la guerre de Sécession. La cocaïne est un symbole de modernité et une échappatoire pour les mères au foyer victimes d’ennui, avant que Bayer ne lance l’héroïne, recommandée pour soigner l’asthme des nourissons. Très vite, les autorités se rendent compte des dégâts causés, et tentent d’interdire ou limiter l’usage des drogues. C’est là que les trafiquants, profitant d’une population en manque, entrent en scène. De la Chine à New York en passant par l’Italie et les débuts de la French Connection à Marseille, ce documentaire vous plongera dans l’histoire d’un fléau actuel et atemporel.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de