― Dave Montreuil / Shutterstock.com

En 2018, Toshiba a déjà vendu plus de 80 % de ses parts sur le marché du PC portable à Sharp. Depuis lors, la société n’a presque plus lancé de nouveaux modèles d’ordinateurs portables, et ce, malgré sa longue carrière dans ce domaine. Face à cette situation, Toshiba a finalement décidé de vendre le reste de ses parts à Sharp, abandonnant définitivement le marché des PC portables.

Toshiba a discrètement quitté le secteur des ordinateurs portables en vendant sa participation restante de son activité PC à Sharp. La transaction a été officiellement confirmée par Toshiba via un communiqué de presse. Jusque-là, Toshiba détenait une participation minoritaire de 19,9 % – dans la mesure où la société a vendu 80,1 % de son activité PC à Sharp pour 36 millions USD en 2018, et la division a ensuite été renommée Dynabook. « À la suite de ce transfert, Dynabook est devenue une filiale à 100 % de Sharp », a déclaré Toshiba.

En guise de rappel, Toshiba est entré sur le marché des ordinateurs portables en 1985 et il s’est notamment démarqué par sa gamme d’ordinateurs portables « Satellite ». Au cours des années 1990 et au début des années 2000, Toshiba figurait parmi les principaux fabricants de PC. Hélas, de nombreux concurrents sont entrés sur le marché, signant le déclin progressif de l’entreprise japonaise sur le marché des PC portables. En 2017, l’entreprise ne vendait plus que 1,4 million d’ordinateurs portables alors qu’elle en vendait 17,7 millions en 2011.

Quoi qu’il en soit, Toshiba reste un acteur majeur du secteur de l’informatique et de matériel électronique, notamment en ce qui concerne les appareils audiovisuels, les imprimantes et les télécopieurs, les appareils médicaux, ainsi que ses nombreuses autres activités dans différents domaines.

Ce départ de Toshiba du marché des PC portables met fin à 35 ans d’histoire.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de