— Snapper Nick / Shutterstock.com

Jonathan est l’animal terrestre le plus âgé au monde. Du haut de ses 190 ans, la tortue a été homologuée par le célèbre Guinness Book des records. 

Le plus vieil animal terrestre de la planète

Comme toutes les tortues, ou chéloniens, de l’ordre des reptiles, la tortue Jonathan possède un métabolisme lent : pour manger, pour se déplacer, pour s’accoupler et même pour respirer. En plus d’une alimentation équilibrée faite de fruits et légumes (cœurs de laitue, carottes, pommes, concombres et autres fruits de saison). 

Ces particularités ont ainsi permis à Jonathan de vivre durant 190 ans sur Terre – Jonathan fêtera cet anniversaire cette année – et, accessoirement, d’en faire le plus vieil animal terrestre de notre planète reconnu par le Livre Guinness des records. 

Originaire des Seychelles, Jonathan, désormais centenaire, serait arrivé sur l’île isolée de Sainte-Hélène, dans l’Atlantique Sud, vers 1882 où il réside depuis. C’est dans le jardin de Plantation House au côté de trois de ses congénères, Emma, Fred et David, des tortues géantes, que Jonathan coule des jours heureux. 

Un mode de vie sain à Sainte-Hélène

La date de naissance de la tortue géante n’est pas connue. Cependant, grâce à une photographie prise à son arrivée en 1882, les scientifiques ont estimé que Jonathan était âgé de 50 ans sur le cliché. Ce qui laisse penser que le pensionnaire de Sainte-Hélène serait né en 1832, voire avant. Cela laisse peu de doutes aux scientifiques que Jonathan soit âgé d’au moins 190 ans aujourd’hui. 

Malgré sa bonne santé, Jonathan rencontre quelques difficultés puisque la tortue a perdu la vue et une partie de son odorat, a indiqué Joe Hollins, son vétérinaire. Ce dernier a aussi décrit la journée typique de Jonathan auprès du Livre Guinness :

— Snapper Nick / Shutterstock.com

« Jonathan aime le soleil mais les jours de fortes chaleurs, il préfère se mettre à l’abri à l’ombre. Les jours plus doux, il affectionne les bains de soleil et étire son long cou et ses pattes hors de sa carapace afin d’absorber la chaleur pour la transférer à tout son corps. Quand il fait froid, Jonathan se creuse un abri dans les feuilles ou l’herbe coupée pour s’y terrer toute la journée. » 

Une vie tranquille et paisible pour Jonathan qui, même après sa mort, ne risquera pas d’être oublié. Véritable mascotte de Sainte-Hélène, Jonathan figure sur les pièces de 5 cents de livre et les tampons d’immigration. L’île prévoit d’ores et déjà de conserver sa carapace pour l’exposer. En attendant, Jonathan profite de sa belle vie. 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments