— Minerva Studio / Shutterstock.com

Les tornades sont des phénomènes naturels impressionnants et elles peuvent être dévastatrices. Dans les cas les plus extrêmes, les tornades peuvent détruire une petite ville, mais des phénomènes d’une telle envergure sont rares. Mais si on sait que les tornades peuvent tout détruire sur leur passage, sait-on comment elles se forment ?

Un phénomène qui ne se produit que sous de nombreuses conditions

Les tornades peuvent être destructrices et difficiles à prévoir, et c’est encore plus vrai à cause des effets du changement climatique sur ce phénomène. Pour comprendre pourquoi les tornades sont si imprévisibles, il faut comprendre comment elles se forment. En premier lieu, une tornade peut être définie comme étant une colonne d’air en violente rotation s’étendant du ciel au sol. Et même s’il s’agit essentiellement d’air, les tornades sont visibles parce que, presque tout le temps, elles ont une aire de condensation composée de gouttelettes d’eau, de poussière, de saletés et de débris.

Cet immense tourbillon d’air en forme d’entonnoir se forme généralement sous un grand système de tempête, mais cela ne signifie nullement qu’il doit y avoir une tornade à chaque fois qu’il y a un orage. Seulement 30 % des tempêtes produisent une tornade, a rapporté le National Geographic. Cela s’explique par le fait que les tornades se forment dans des conditions météorologiques très spécifiques. Cela commence généralement au cours d’une sorte d’orage en rotation appelé supercellule orageuse. Un orage supercellulaire peut provoquer des éclairs, des vents forts, de la grêle et des crues.

Durant ce genre de tempête, il se peut que la vitesse du vent et sa direction soient différentes à différentes altitudes. On obtient alors un cisaillement du vent : des colonnes de vent qui tourne au-dessus de l’espace où l’air chaud et l’air froid se rencontrent. Au cours de ce phénomène, l’air froid – qui est plus dense – est poussé sur l’air chaud. L’air chaud monte alors à travers l’air froid, provoquant un courant ascendant. Le courant ascendant commencera à tourner si les vents varient fortement en vitesse ou en direction. À mesure que le courant ascendant rotatif, appelé mésocycle, aspire plus d’air chaud, sa vitesse de rotation augmente.

— Justin Hobson / Shutterstock.com

L’un des phénomènes naturels les plus imprévisibles

De son côté, l’air frais est alimenté par le jet-stream – un courant d’air dans l’atmosphère – et cela lui fournit encore plus d’énergie. Grâce à l’humidité, des gouttelettes d’eau commencent à former un nuage en forme d’entonnoir. À mesure que la puissance du vent augmente, l’entonnoir continue de croître et finit par descendre du nuage. Lorsqu’il touche le sol, il devient une tornade. Si les scientifiques savent généralement comment les tornades se forment, beaucoup d’inconnues persistent sur la manière dont elles meurent, mais aussi sur les raisons pour lesquelles seules certaines tempêtes donnent naissance à des tornades, a expliqué Popular Mechanics.

En fait, mis à part ces éléments essentiels pour faire apparaître les tornades, il existe de nombreux autres facteurs qui peuvent influencer non seulement leur apparition, mais aussi leur puissance, leur taille, leur direction et leur durée. En raison des nombreux facteurs à prendre en compte, il est très difficile de prévoir avec exactitude l’apparition des tornades. Pour détecter les tornades avant leur apparition, les responsables de la météo utilisent un grand nombre d’appareils et de techniques différentes, dont notamment des radars Doppler, des satellites, des ballons météo et la modélisation informatique. Mais même avec tous ces appareils, le phénomène reste souvent imprévisible.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments