Alors que des centaines d’îles de l’océan Pacifique et de l’océan Indien sont menacées de disparaître sous les eaux, une petite île est née envers et contre tous dans l’archipel des Tonga, et elle fascine les scientifiques.

Comment Hunga Tonga-Hunga Ha’apai est née ?

À la toute fin de l’année 2014, au beau milieu de l’océan Pacifique, un volcan de l’archipel des Tonga est rentré en éruption, laissant évaporer pendant un mois des fumées allant jusqu’à 9 kilomètres de hauteur. Après la retombée des cendres, le monde a découvert une nouvelle île, entre deux anciennes terres déjà bien implantées, Hunga Tonga et Hunga Ha’apai.

La plupart des îles créées par des éruptions volcaniques disparaissent quelques mois plus tard, à cause de l’érosion que provoquent les vagues. Mais la particularité de cette île, nommée Hunga Tonga-Hunga Ha’apai par les Tongiens, c’est qu’elle perdure encore, même cinq ans après. Cette longévité exceptionnelle fait d’elle l’une des trois nouvelles îles… lors des 150 dernières années !

Pourquoi l’île fascine les scientifiques ?

Depuis son apparition soudaine, les scientifiques suivent l’évolution de l’île depuis l’espace. C’est la première fois qu’ils peuvent comprendre les détails de la formation d’une terre nouvelle grâce aux satellites.

Les chercheurs pensent que Hunga Tonga-Hunga Ha’apai pourrait ressembler à Mars, comme elle était il y a plusieurs milliards d’années. En effet, les deux terres ont des similitudes : les éruptions volcaniques et les grandes quantités d’eau en surface. Ils espèrent ainsi avoir des indices sur la géologie de la planète rouge, et pourquoi pas sur les formes de vie qui auraient pu s’y développer par le passé.

À quoi ressemble Hunga Tonga-Hunga Ha’apai ?

Les scientifiques se rendent aussi directement sur l’île pour l’observer “Nous étions tous comme des enfants”, a expliqué le docteur Dan Slayback, chercheur à la NASA. Lors des recherches, l’équipe de la Sea Education Association a remarqué que la masse terrestre volcanique noire abritait déjà un écosystème important, avec notamment beaucoup de végétation, de fleurs roses et de hiboux.

Mais, même si l’île vit encore, elle s’érode tout de même rapidement. La pluie et les vagues creusent des ravins parfois très profonds à Hunga Tonga-Hunga Ha’apai. D’après les estimations, l’île pourrait survivre encore 25 ans, comme 2 ans !

© NASA

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de