Récemment, un site archéologique hors du commun a été mis au jour à Caen, spécialement à Ifs, par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). En effet, des archéologues y ont découvert des sépultures d’hommes ainsi que des tombes de chevaux.

Découvertes extraordinaires sur la première période d’occupation

Pour un projet de construction de prison à Ifs dans le Calvados, une dizaine d’archéologues ont effectué des fouilles sur place depuis le mois de juillet, sur une surface de 5,8 hectares. À part les débris d’ossements humains, ils ont également pu y découvrir deux sépultures de chevaux. C’est à partir de tous les indices que les scientifiques ont pu recueillir qu’ils concluent que trois phases d’occupation sur trois périodes différentes se sont déroulées sur place : gauloise, romaine, haut Moyen Age.

La première période remonte au Ve siècle avant Jésus-Christ. Elle est marquée par des traces de fondations de bâtiments, des silos, des parcelles agricoles sans oublier les dizaines d’ossements humains dans trois cimetières, selon l’Inrap. L’un des trois était une tombe à char, un rite funéraire d’inhumation chez les peuples celtes, qui consiste à enfouir les restes de la personne avec un char de guerre dans une même fosse. La responsable de la fouille Chris-Cécile Besnard-Vauterin a été éblouie lors de la découverte des chevaux enfouis dans trois différents lieux avec des restes humains. Ces circonstances laissent penser que ces chevaux avaient un statut spécial et qu’ils étaient probablement de « race noble ».

― Cardaf/Shutterstock.com

Les deux autres périodes d’occupation

La deuxième période daterait du IIIe siècle avant Jésus-Christ. Quant aux indices, on les a trouvés plus au nord et on peut dire que le système découvert était plus complexe que la première. Aux fossés profonds s’ajoutent divers meubles agricoles et domestiques. En outre, on a pu également découvrir d’innombrables artefacts assez diversifiés : en céramique, en terre cuite et en métal. Mais encore, des restes osseux d’animaux étaient également présents. À part la complexité, on peut aussi constater que le système était plus organisé, étant donné la présence d’une cave souterraine à quatre entrées, réservée au stock de nourriture.

En ce qui concerne la troisième période, elle remonterait probablement au début de l’Antiquité jusqu’au IIe siècle après Jésus-Christ ; puis au haut Moyen Age, du VIIIe au Xe siècle après Jésus-Christ. Elle s’est déroulée dans la partie est à Ifs. Quant aux découvertes qui ont marqué cette période, ce sont les constructions sur poteaux et les fonds de cabane ainsi que les aménagements des ateliers artisanaux, dont le métier à tisser. En tout et pour tout, 60 tombes humaines ont été découvertes sur le site. Une chose est sûre, les archéologues n’ont pas pu tomber sur une meilleure occasion pour étudier une occupation continue s’étalant sur plusieurs siècles, de la Protohistoire jusqu’au début du Moyen Age.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de