Ces toilettes ont le potentiel de sauver la vie de millions de personnes vivant dans l’insalubrité

A l’heure actuelle, plus de deux milliards de personnes sont privés d’équipements sanitaires hygiéniques et les enfants sont tout particulièrement touchés par les maladies qui peuvent se répandre dans les latrines de substitution. Or, cela va peut-être changer grâce à l’invention de la société japonaise Lixil, qui a mis au point des toilettes hygiéniques en plastique à très bas prix et s’est pour l’occasion associée à l’Unicef. 

Un problème de santé publique mondial

Les causes de maladies et de décès sont parfois les moins attendues. D’après l’Unicef, 2,3 milliards de personnes à travers le monde n’ont pas accès à des toilettes élémentaires, et 892 millions de personnes se retrouvent contraintes à déféquer sur la voie publique, sans la moindre intimité. En 2012, 840 000 personnes mourraient à cause d’un manque d’hygiène, selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Des conditions de vie indignes et inacceptables.

Or, la société japonaise Lixil a inventé des toilettes qui vont dans le bon sens : vendues pour une poignée de dollars, dotées d’un bassinet en plastique qui peut s’insérer facilement dans le sol, ces latrines bon marché sont équipées d’une valve qui se ferme automatiquement, empêchant ainsi d’attirer les insectes et les bactéries qui propagent des maladies et permettant de maintenir l’endroit sain.

Une invention cruciale pour les pays en voie de développement 

Sur les continents indien et africain, l’Unicef se mobilise pour mettre à disposition ces toilettes baptisées SATO le plus rapidement possible. En effet, la situation est plus alarmante que jamais :  » (…) Chaque jour, l’eau sale, les mauvais systèmes sanitaires et une hygiène déficiente provoquent la mort de quelques 800 enfants de moins de cinq ans« , a déclaré Shanelle Hall, directrice exécutive adjointe de l’Unicef. Les minutes coulent.

L’objectif du directeur de Lixil est donc clair : venir en aide à 250 millions de personnes… D’ici 2021. Un objectif qui, s’il se réalise, témoignera entre autres de la possibilité de joindre l’inventivité d’une entreprise avec les buts d’une association humanitaire à l’échelle mondiale.

Lixil a déjà vendu 1,8 millions de toilettes SATO dans quinze pays du globe.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux