Découvrez l’incroyable histoire de ces deux frères rescapés du Titanic dont personne ne connaissait l’identité

Au coeur du drame du Titanic, qui a coulé au début du XXe siècle, se trouve une histoire incroyable. Celle de deux frères réchappés du naufrage, sans parents, et dont on a longtemps ignoré les origines. SooCurious vous raconte cette aventure surprenante.

Le 10 avril 1912, le Titanic s’élançait depuis Southampton, en Angleterre, pour sa traversée inaugurale. Avec lui, le paquebot emmenait 1842 passagers et les espoirs technologiques de toute une génération. Annoncé insubmersible, il finirait par heurter un iceberg le 14 avril à 23h40.

 

Le Titanic au départ de Southampton 

Orphelins-Titanic-2

Sur les 710 survivants de la catastrophe, 2 frères furent retrouvés, Michel et Edmond, l’un de 4 ans et l’autre de 2 ans. Mais dans un premier temps, personne ne sut dire d’où ils venaient, puisqu’ils réchappèrent du Titanic sans aucun parent ni tuteur.

Une fois arrivés à New York, les deux enfants furent confiés à une autre survivante du naufrage, Margaret Hays. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, et connait même une fin heureuse puisque quelques mois après la catastrophe du Titanic, une habitante de Nice, dans le sud de la France, crut identifier ses deux fils disparus.

 

Michel et Edmond Navratil 

Orphelins-Titanic-4

Marcelle Carretto reconnut ses deux fils, Michel et son jeune frère Edmond, sur la photo d’un article de journal. Elle contacta alors les autorités américaines qui tentèrent d’avérer les liens de filiation de la femme avec ses enfants. Une fois cela fait, les deux frères furent rendus à leur mère et l’histoire des « Titanic Twins », comme la presse anglophone les avait nommés, devint plus claire.

En 1907, Marcelle Carretto avait épousé Michel Navratil, un tailleur d’origine slovaque. De leur union, naquirent Michel et Edmond, les deux seuls enfants du couple. Mais en 1912, Marcelle et son époux entreprirent de divorcer et à la suite d’une décision de justice, les deux jeunes frères furent confiés à leur mère.

Orphelins-Titanic-1

Désireux de les garder auprès de lui, Michel Navratil kidnappa ses enfants pour les emmener aux Etats-Unis et y recommencer une nouvelle vie. Malheureux dans son entreprise, le père d’Edmond et Michel choisit le Titanic comme moyen de fuite. Surtout, afin de passer inaperçu sur le paquebot, l’homme se fit passer pour Louis B. Hoffman, un ami dont il avait emprunté le passeport. Ses deux fils, eux, prirent les pseudonymes de « Lolo » et « Momon ». Et si les deux frères survécurent au drame, leur père, Michel Navratil, périt dans le terrible naufrage.

Finalement, après avoir retrouvé leur mère, les deux frères rescapés vécurent en France. Alors qu’Edmond, le plus jeune des deux, mourut à l’âge de 43 ans après avoir combattu dans l’armée française durant la Second Guerre mondiale, Michel, lui, fit des études, obtint un doctorat et devint professeur de philosophie. Il mourut finalement le 20 janvier 2001, à l’âge de 92 ans, restant dans l’Histoire comme le dernier survivant masculin du Titanic.

 

Le canot sur lequel furent évacués les deux frères Navratil

Orphelins-Titanic-3

Titanic

Cette histoire est surprenante. Paradoxalement, il s’agit d’une anecdote heureuse qui trouve son origine au sein d’un épisode dramatique. Elle illustre surtout l’horreur du naufrage du Titanic, qui sépara beaucoup de familles et causa la mort de centaines de personnes. Si ce type d’histoires surprenantes vous intéresse, découvrez ce fait méconnu de la Seconde Guerre mondiale, la plus grande attaque de crocodiles de l’Histoire.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux