En 2022, une réplique exacte du Titanic sera mise à l’eau. Le principe du projet est de reprendre les mêmes éléments, intérieurs comme extérieurs, mais également le même itinéraire, tout en ajoutant les technologies sécurisantes du XXIe siècle. Le Titanic II sera donc une copie améliorée de son ainée, et pourra embarquer 2 200 chanceux et volontaires. Le projet, estimée à 500 millions de dollars, devrait bientôt entamer la construction du « Navire des rêves ». Si vous aussi, vous êtes fascinés par le film de 1997 réalisé par James Cameron, cet article est fortement susceptible de vous intéresser.

 

Un projet ambitieux

Pour rappel, le 15 avril 1912, le navire réputé insubmersible s’enfonce dans l’Atlantique, moins de 3 heures après avoir percuté un iceberg. Le choc est retentissant dans le monde, les témoignages des survivants sont propulsés en une de tous les quotidiens, et des livres fleurissent un peu partout autour du globe. Aujourd’hui encore, son épave repose dans les profondeurs de l’océan et des expéditions ont été engagées pour l’explorer.

Ce moment historique a marqué la culture populaire principalement de par l’adaptation sur grand écran réalisée par James Cameron, Titanic, sortie en 1997, qui a raflé 11 oscars. Record toujours en cours, mais partagé avec deux autres titres. Mais certaines personnes ne semblent pas vouloir se contenter uniquement de l’expérience cinématographique et décident, avec un budget conséquent, de se lancer dans la réalisation d’un nouveau Titanic sur mesure. C’est le cas du milliardaire australien Clive Palmer, qui a initialement lancé en 2012 l’idée d’un deuxième Titanic, une réplique exacte du premier. En 2015 pourtant, son projet a été refusé pour litige financier avec la Chine mais récemment, ce 22 octobre, l’affaire s’est conclue positivement. Le projet pouvant reprendre, les plans émergent et le coût total est estimé à 500 millions de dollars !

Pixabay

 

Une réplique dans l’essentiel

Les plans proposés au public reprennent dans les grandes lignes les infrastructures du célèbre navire, notamment en ce qui concerne les aménagements en intérieur correspondant au style du début XIXe siècle. Ainsi, ses 835 cabines et autres salles de bal seront reproduites (presque) à l’identique, puisque des modernisations mineures seront intégrées.

Même navire, même risque ? Non, évidemment, les normes de sécurité actuelles seront respectées à la lettre. Les usagers n’ont pas à craindre le même destin funeste durant leur séjour, les technologies modernes seront intégrées, ce qui réduit par ailleurs les cheminées extérieures à un pur but décoratif. La coque du navire, qui sera soudée et non rivetée, sera également équipée de radars de navigation contemporains. Enfin, chose essentielle, il y aura cette fois-ci suffisamment de canots de sauvetage pour les 2 400 passages et quelques 900 membres d’équipage, si un drame se produisait. Le siècle dernier, seulement 700 personnes sur les 2 201 à bord ont pu embarquer sur ces canots.

« Nous intégrerons des procédures de sécurité modernes, des méthodes de navigation et la technologie du 21e siècle, le plus haut niveau de confort luxueux », a déclaré le milliardaire australien dans un communiqué relayé par l’Atlantico

Crédit : Youtube

 

Le premier voyage

La première aventure du Titanic II est prévue pour l’année 2022, son itinéraire débutera à Dubai pour rejoindre Southampton. Par la suite, en partant des cotes anglaises, il rejoindra New York, en suivant le même itinéraire que son ainée, mais en allant cette fois-ci au bout.

Ne soyez pas non plus trop impatient, puisque la construction n’a toujours pas débuté. D’ailleurs, si le premier Titanic a été construit en Irlande, ce ne sera pas le cas du second qui sera assemblé en Chine, afin de réduire les coûts et d’être plus rapide. Clive Palmer, qui finance le projet, n’est cependant pas percu comme quelqu’un de fiable, les résultats sont rarement à la hauteur de ses ambitions. Beaucoup restent septiques à propos de la viabilité de ce projet, et doute que le Titanic rejoigne l’Océan une nouvelle fois.

Si l’on peut douter sur la viabilité de ce projet comme beaucoup le font, force est de constater qu’il est ambitieux et intriguant. Pour Clive Palmer, le Titanic est un navire de rêve, qui nous a tous fasciné par sa majestuosité ; et marqué de par sa fin tragique. Il espère que le Titanic II sera le bateau où les rêves se réaliseront, plus de 110 ans après.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de