Situé au pôle Sud de notre planète, l’Antarctique est réputé pour son climat particulièrement tempétueux, et les vents qui balaient sa surface comptent parmi les plus puissants et les plus continus de la planète. Des vents aussi redoutables que saisissants qu’une animation nous dévoile.

Pendant une majeure partie de l’année, tout particulièrement en hiver, ces puissants déplacements d’air entraînent un phénomène météorologique connu sous le nom de « courant circumpolaire antarctique« . Réputé pour être le courant le plus puissant et le plus rapide du monde, on doit sa vitesse impressionnante au fait qu’aucun obstacle ne lui fait barrage. Une particularité unique qui date de l’ouverture du passage de Drake, une zone maritime réputée pour connaître les pires conditions météorologiques du globe entre l’Amérique du Sud et l’Antarctique.

C’est après un an d’études et d’observations approfondies sur ce phénomène, que les scientifiques du National Center for Atmospheric Research (NCAR) ont pu en saisir la beauté visuelle dans le timelapse ci-dessous.

Comparable à un véritable tableau de Van Gogh en mouvement, vous pouvez apercevoir ce que les marins appellent les « quarantièmes rugissants« , des vent extrêmement violents à l’origine du courant parcourant la Terre depuis environ 34 millions d’années.

Mais malgré la force du courant circumpolaire antarctique, qui lui a valu sa fâcheuse réputation, et a causé la disparition de nombreux marins en mer, il s’avère également être une bénédiction pour l’écosystème de cette région du monde. En effet, grâce à ses importantes remontées en nutriments, notamment en fer, cet important flux d’eau froide constitue un habitat idéal pour le phyplancton, le krill (des petites crevettes) et bien d’autres espèces fondamentales pour la chaîne alimentaire océanique.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de