Beaucoup d’entre vous commencent la journée en buvant une tasse de thé ou de café. Une nouvelle étude vient tirer la sonnette d’alarme en démontrant que boire une boisson chaude d’une température supérieure à 60 degrés conduirait tout droit à des conséquences graves. Explications.

Que nous apprend cette étude ?

Après plusieurs années de recherches, les scientifiques se sont rendus compte de la conclusion suivante : une température supérieure à 60 degrés pour la boisson chaude que vous ingérez, couplée à plus de 700 ml de thé par jour (environ deux grandes tasses) est directement mis en cause dans les cancers de l’œsophage. Les risques seraient même supérieurs de 90 % par rapport à ceux qui boivent moins de thé et à une température plus ambiante. Cette étude publiée ce mercredi 20 mars est très sérieuse, et a été réalisée sur environ 50 000 habitants du Golestan, en Iran, pendant plus de dix ans.

Le docteur Farhad Islami, de l’American Cancer Society et principal auteur de l’étude (relayée par CNN) a déclaré que, malgré le fait que la tendance générale soit de boire son thé très chaud, il est vivement recommandé de le laisser refroidir plusieurs minutes. Le cancer de l’œsophage est le huitième cancer le plus répandu au monde et la consommation rapide de boissons chaudes est directement visée par l’étude. Chaque année, le cancer de l’oesophage est responsable d’environ 400 000 morts, selon les données du Centre international de recherche sur le cancer. Auparavant, l’OMS avait déjà mis en garde contre les boissons très chaudes, mais le risque était présent à partir de 65 degrés. Le chiffre est donc revenu à la baisse.

Généralement, ce cancer est causé par des lésions répétées dans cette zone de l’estomac, souvent pour des raisons de fumée, d’alcool ou reflux acides. Mais les boissons chaudes pourraient constituer une nouvelle raison reconnue, qui toucherait bien plus de monde qu’on ne le pense.

Que penser de ces résultats ?

Les chercheurs ont cherché à nuancer leurs propos pour ne pas affoler l’ensemble des foyers qui ont une consommation régulière de boissons chaudes. Il faudra, pour valider définitivement ces résultats d’enquête, d’autres études. Mais quoi qu’il en soit, il n’est pour le moment clairement pas recommander d’ingérer vos boissons très chaudes.

Plus que le type de boisson (thé, café ou autre), ce serait plutôt la température qui est mise en cause, pour Stephen Evans, professeur de pharmacoépidémiologie à la London School of Hygiene & Tropical Medicine. Nous savons déjà, par exemple, que des microlésions peuvent apparaitre à cause de la nourriture au micro-ondes. Des changements cellulaires, entrainant par la suite un cancer, sont suspectés, et ce serait le même phénomène pour les boissons chaudes, selon Evans, qui n’était pas impliqué dans cette étude.

Globalement, nous sommes sur le même principe que le cancer par les coups de soleil, ou encore le cancer du poumon par le tabagisme : l’irritation répétée de n’importe quelle surface du corps augmente le risque de cancer. En Europe, le thé n’est pas souvent consommé au-delà des 65 degrés. Mais dans les pays comme la Turquie, la Russie ou l’Iran, il est fréquent de le boire le plus chaud possible.

COMMENTEZ
3

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
LaurentsebEtienne Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Etienne
Invité
Etienne

Je bois deux grands bols de thé par jour. Ce matin, j’ai mis la sonde de mon thermomètre de cuisine dedans, le thé était à 61° C. Il était bien trop chaud pour que je le boive, ou alors à toutes petites gorgées. Alors, le boire à 65°, je n’imagine… Lire la suite »

seb
Invité
seb

ou sont les sources ?