Les tumeurs peuvent apparaître un peu partout dans notre corps et nuire à notre santé en fonction de leur taille ou leur emplacement. Cependant, les tumeurs peuvent être encore plus effrayantes en développant des éléments inattendus. C’est le cas des tératomes, de grosses tumeurs qui peuvent avoir des poils et même des dents.

 

QU’EST-CE QUI CARACTÉRISE UN TÉRATOME ?

Cas particulier dans la famille des tumeurs, le tératome signifie littéralement « tumeur monstrueuse ». Généralement gros et douloureux quand ils sont matures, les tératomes peuvent apparaître sans raison dans des zones du corps inattendues, notamment les ovaires et les testicules.

Ils sont aussi particulièrement résistants car même quand ils sont extraits du corps, ils peuvent repousser. Cependant, ils sont dans la grande majorité des cas inoffensifs. Seul le fait qu’ils peuvent développer des dents les rend véritablement effrayants.

© Wikimédia / Nephron

 

COMMENT CETTE TUMEUR OBTIENT-T-ELLE DES DENTS ?

Pouvoir générer des dents peut ressembler à de la sorcellerie quand cela sort du cadre du développement d’un être humain. Cependant, le tératome fonctionne sur le même principe grâce à un détail : le fait qu’il possède une cellule germinale. Cette cellule, comme celle à l’origine des spermatozoïdes et des ovules, a la particularité de pouvoir générer tous les types de tissus.

Si la cellule germinale se déchire, elle est infectée et génère des tératomes. En fonction de leur maturité, ils peuvent développer des caractéristiques physiques similaires à celles de l’Homme comme des muscles, des éléments du système nerveux et parfois même des os.

© Wikimédia

 

UNE TUMEUR À L’ORIGINE D’UNE DÉCOUVERTE MAJEURE

Curiosité pouvant se développer dans notre corps, le tératome a toutefois permis à la recherche de faire un grand pas en avant dans les années 1960. C’est à cette époque que Barry Pierce, embryologiste, a remarqué qu’à l’origine de chaque tératome se trouve une cellule germinale unique.

Cette cellule a la capacité de produire d’autres cellules qui s’accumulent pour former une masse. Une découverte qui a permis plus de 20 ans plus tard de mettre en lumière les cellules souches, aujourd’hui au centre de multiples projets de recherche.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de