Les vestiges d’un temple païen vieux de 1 200 ans dédié aux dieux nordiques tels que Thor et Odin ont été découverts en Norvège. Il s’agit d’une relique rare de la religion viking construite quelques siècles avant que le christianisme n’y devienne dominant.

« C’est une expression de croyance plus forte que tous les petits lieux de culte »

Les archéologues affirment que le grand bâtiment en bois – environ 14 mètres de long, 8 mètres de large et jusqu’à 12 mètres de haut – daterait de la fin du VIIIe siècle et était utilisé pour le culte et les sacrifices aux dieux pendant les solstices d’été et d’hiver, respectivement les nuits les plus courtes et les plus longues de l’année. « C’est la première fois que nous découvrons l’un de ces bâtiments très spéciaux et très beaux en Norvège », a déclaré Søren Diinhoff, archéologue au musée universitaire de Bergen ayant participé aux fouilles. « C’est une expression de croyance plus forte que tous les petits lieux de culte. »

L’ancienne culture scandinave est devenue célèbre après que des bandes de marins et de guerriers scandinaves, connus sous le nom de Vikings, ont commencé à commercer, à effectuer des raids et à coloniser toute l’Europe, ainsi que l’Islande, le Groenland et le Canada. Selon les historiens, les Scandinaves ont commencé à bâtir ces grandes « maisons de dieux », bâtiments ayant la particularité d’être beaucoup plus complexes que les simples sites, souvent en plein air, utilisés auparavant pour vénérer les dieux nordiques, à partir du sixième siècle.

Les fondations de l’ancien bâtiment ont été mis au jour le mois dernier à Ose, village balnéaire près de la ville d’Ørsta, dans l’ouest de la Norvège, au cours d’excavations en prévision de la construction de logements. Les fouilles réalisées ont révélé d’anciens établissements agricoles datant d’il y a entre 2 000 et 2 500 ans, notamment les restes de deux maisons longues qui auraient chacune été le centre d’une petite ferme pour une famille et leurs animaux.

Les vestiges de la maison des dieux à Ose, cependant, datent d’une époque plus tardive, lorsque la région a commencé à être dominée par une élite de familles riches, une distinction apparue lorsque les sociétés scandinaves ont commencé à interagir avec les sociétés plus stratifiées de l’Empire romain et les tribus germaniques du nord de l’Europe. « Lorsque la nouvelle société socialement différenciée s’est installée, à l’âge de fer romain, les familles dirigeantes ont pris le contrôle du culte », a expliqué Diinhoff.

— Drakuliren / Shutterstock.com

Des traces de rites anciens

Selon le chercheur, le culte religieux scandinave est alors devenu plus idéologique et organisé, et les maisons des dieux à Ose ont été calquées sur les basiliques chrétiennes que les voyageurs nordiques avaient observées dans les terres du sud. Ce qui expliquerait la présence d’une haute tour dominant leur toit en pente. Bien que le bâtiment en bois ait disparu depuis longtemps, les trous de poteaux visibles révèlent sa forme, y compris les poteaux centraux ronds de sa tour – une construction caractéristique des maisons des dieux.

La vocation du site a également été révélée par les traces de plusieurs fosses de cuisson où était préparée la nourriture pour les fêtes religieuses, ainsi que de nombreux os, renvoyant à des sacrifices d’animaux. Une grande pierre blanche en forme de phallus, représentant de façon approximative l’organe génital masculin, a également été découverte à proximité il y a plusieurs années, et faisait probablement partie des rituels de fertilité. D’après les historiens, des cérémonies auraient eu lieu dans la maison des dieux pour les fêtes importantes du calendrier religieux.

De la viande, des boissons et parfois des métaux précieux comme l’or auraient été offerts à des figures en bois installées dans le bâtiment, représentant les dieux scandinaves. En particulier le dieu de la guerre Odin, le dieu de la tempête Thor et le dieu de la fertilité Freyr, communément vénérés dans la vieille religion nordique et ont donné leurs noms en anglais au mercredi, jeudi et vendredi.

L’ancienne religion nordique a finalement été supprimée et supplantée par le christianisme lors de la christianisation de la Scandinavie intervenue entre le 8e et le 12e siècle de notre ère, ce qui explique le faible nombre de preuves matérielles la concernant découvertes jusqu’à présent par les chercheurs.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de