— Yurchanka Siarhei / Shutterstock.com

Les scientifiques travaillent d’arrache-pied pour faire passer l’informatique à une toute nouvelle ère et ils viennent de réaliser une grande avancée en la matière en téléportant pour la toute première fois des informations d’un ordinateur à un autre.

Un grand pas vers la création de l’Internet quantique

Des chercheurs et des scientifiques de l’université de Bristol, en collaboration avec ceux de l’université technique du Danemark, ont réalisé une téléportation quantique entre deux puces informatiques pour la toute première fois. En effet, l’équipe a développé avec succès des dispositifs capables d’exploiter les applications de la physique quantique en générant et en manipulant des particules de lumière au sein de circuits nanométriques programmables.

« Nous avons pu démontrer un lien d’enchevêtrement de haute qualité entre deux puces en laboratoire, où les photons sur l’une ou l’autre puce partagent un seul état quantique. Chaque puce a ensuite été entièrement programmée pour effectuer une gamme de démonstrations qui utilisent l’enchevêtrement », a expliqué le coauteur principal de l’étude, le Dr Dan Llewellyn, chercheur dans les laboratoires de technologie d’ingénierie quantique à l’université de Bristol.

Les scientifiques ont ainsi ​​pu envoyer instantanément les données en utilisant un processus appelé « enchevêtrement quantique ». Les informations ont été échangées sans contact électrique ou physique, car le processus permet à ces particules de communiquer instantanément sur de grandes distances. Cette réalisation est d’une grande importance dans la mesure où ce serait le premier pas vers la création de l’Internet quantique, ce qui permettrait de mieux protéger les informations contre les attaques malveillantes.

Un taux de réussite solide pour un développement plus avancé du système

Les scientifiques ont également pu créer un circuit plus complexe à quatre sources. Le Dr Imad Faruque, coauteur de l’étude, a expliqué : « Sur la base de notre résultat précédent de sources monophotoniques de haute qualité sur puce, nous avons construit un circuit encore plus complexe contenant quatre sources. Toutes ces sources ont été testées et se sont révélées être presque identiques, émettant des photons presque identiques, ce qui est un critère essentiel pour l’ensemble des expériences que nous avons effectuées. »

Dans l’ensemble, l’équipe a obtenu un taux de réussite de 91 % en ce qui concerne la téléportation des particules. De plus, les chercheurs ont pu démontrer d’autres fonctionnalités importantes de leurs conceptions. Des recherches plus poussées seront menées afin d’aboutir à des systèmes et des réseaux de communication quantiques capables d’interagir avec l’électronique actuelle. Pour en savoir plus sur le sujet, les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Nature Physics.

6
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
GatBerthierThierryCyril Vpoc Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
poc
Invité
poc

c’est sur qu’avec des personnes ayant votre mentalité ont serait encore à se demander si la terre est plate

DOMINIQUE GUILLEMENT
Invité
DOMINIQUE GUILLEMENT

faut qu’ils arretent les scientifiques ils crées des choses sans prendre du recule et réfléchir sur les
conséquences que cela pourra avoir sur la société et l’environement