L’US Air Force a annoncé qu’elle avait testé avec succès un système d’arme laser pour abattre plusieurs missiles en plein vol. À terme, ce dispositif devrait être intégré à ses avions afin de les protéger des attaques.

Un faisceau laser capable de détruire des missiles en plein vol

Fin avril, le laboratoire de recherche de l’armée de l’air a testé cette technologie de défense sur l’un de ses sites au Nouveau-Mexique. Le système, appelé Self-Protect High Energy Laser Demonstrator (SHiELD), était utilisé depuis le sol et a permis de détruire « de multiples missiles en plein vol ». Selon le major-général William Cooley, qui a supervisé les essais : « Ce test concluant représente un grand pas en avant pour les systèmes énergétiques dirigés et la protection contre les menaces ennemies. » Pensée pour pouvoir être montée sur un avion, cette technologie pourrait être utilisée pour abattre des missiles sol-air ou air-air.

Le dispositif se compose de trois éléments principaux : un faisceau laser, un système de contrôle dédié à la visée, et un boitier, chargé d’alimenter ces derniers et pouvant être fixé à un appareil. Selon le laboratoire, une telle technologie présenterait de nombreux avantages : son extrême précision permettrait d’atteindre instantanément les cibles visées, le rechargement serait instantané et le nombre de tirs illimité, et elle ne serait pas affectée par les dispositifs de brouillage traditionnels. Le système ne serait toutefois pas infaillible : les conditions météorologiques pourraient nuire à son efficacité.

Les armes laser ne sont plus de la science-fiction

Cela fait maintenant quelques années que l’US Air Force travaille sur de tels dispositifs de défense. Le projet SHiELD a débuté en 2016, et c’est Lockheed Martin, première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité, qui s’est vu confier courant 2017 le contrat pour la conception du système laser. Si ces premiers tests réalisés au sol sont encourageants, l’objectif principal de la société reste de réaliser des essais concluants en vol, qui devraient intervenir aux alentours de 2021, ce qui passera notamment par une miniaturisation du dispositif.

Le projet SHiELD est loin d’être la seule technologie laser actuellement développée par l’armée américaine. L’été dernier, celle-ci a notamment testé avec succès un système offensif monté sur un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache, capable de détruire des cibles à différentes distances et allures grâce à son faisceau à haute énergie. De son côté, la marine américaine a confirmé il y a quelques jours travailler activement sur son propre système laser destiné à équiper ses navires de guerre. Ce dernier est également développé en collaboration avec Lockheed Martin.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Jean Jacques DUPLAN Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Labelledemai
Membre
Labelledemai

Si ça n’est pas productif,au moins ça permet de faire travailler du personnel et nourrir les fantasmes de militaires débordant d’imaginations.