— ThePowerPlant / Site

Les taxes sur les véhicules à moteur représentent 440,4 milliards d’euros pour l’Union européenne ainsi que pour le Royaume-Uni. Parmi les principaux pays, la France est le second pays le plus taxé.

Selon les derniers chiffres de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), publiés dans son guide fiscal de 2020, les taxes des véhicules à moteur rapportent 440,4 milliards d’euros aux États européens, soit une augmentation de près de 3 % par rapport à l’année 2019. Ces données représentent également deux fois et demie le budget total de l’Union européenne.

Voici les cinq premiers pays les plus taxés au monde :

  • Allemagne : 93,4 milliards d’euros
  • France : 83,9 milliards d’euros
  • Italie : 76,3 milliards d’euros
  • Royaume-Uni : 54,1 milliards d’euros
  • Espagne : 30 milliards d’euros

« Il est clairement primordial pour la santé globale de l’économie de l’UE, et des budgets gouvernementaux en particulier, que nous puissions relancer avec succès notre économie au lendemain de la crise du Covid-19 », a expliqué Eric-Mark Huitema, directeur général de l’ACEA.

Dans son guide, l’ACEA récapitule également toutes les informations au sujet des taxes sur l’acquisition d’un véhicule (TVA, taxe de vente, taxe d’immatriculation), la propriété (taxe de circulation annuelle, taxe de circulation) et l’automobile (taxe sur les carburants) en Europe et dans d’autres pays du monde.

Par ailleurs, sur les 27 pays européens, 24 taxent en partie ou en totalité les voitures concernant les émissions de CO2 et/ou la consommation de carburant du véhicule. L’Estonie, la Lituanie et la Pologne ne sont pas concernées. 24 de ces pays poussent également leurs citoyens à investir dans une voiture électrique avec des baisses ou exonérations fiscales.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de