statue-bronze
Image d’illustration — Audio und werbung / Shutterstock.com

Les fouilles d’un site archéologique toscan ont conduit à la découverte d’une vingtaine de statues en bronze vieilles d’au moins 2 000 ans et de milliers de pièces de monnaie laissées là par les Romains et les Étrusques, un peuple mystérieux qui contrôlait autrefois certaines parties de la péninsule italienne.

Statues de dieux et pièces de monnaie romaines

Les archéologues fouillent le site de San Casciano dei Bagni, en Toscane, depuis 2019 et leur persévérance a fini par porter ses fruits. Représentant des divinités antiques telles qu’Apollon et Hygie, les sculptures récemment mises au jour constituent le plus important ensemble de statues en bronze de cette période jamais trouvé en Italie. Certaines d’entre elles présentent également des inscriptions étrusques et latines.

En plus des représentations de corps entiers, les archéologues ont également découvert des sculptures en bronze de membres et d’organes individuels, qui ont pu être utilisées comme offrandes aux dieux, ainsi que 5 000 pièces d’or, d’argent et de bronze.

Ce trésor archéologique a été découvert sur le site d’une ancienne source thermale, dont le sol boueux a contribué à préserver les artefacts pendant des millénaires. Les analyses réalisées indiquent que ceux-ci datent de la fin de la civilisation étrusque, entre le milieu du troisième siècle avant J.-C. et 90 avant J.-C., lorsque l’Empire romain était en pleine expansion.

« Cette découverte va réécrire l’histoire »

Bien que les Romains aient combattu les Étrusques au cours des siècles précédents et que ces derniers aient été finalement vaincus et assimilés à la culture romaine, ces découvertes suggèrent que les familles étrusques et romaines se réunissaient probablement autour des bassins et autels sacrés pour prier leurs divinités.

« Cette découverte va réécrire l’histoire », estime l’archéologue Jacopo Tabolli, qui a supervisé les fouilles. « Alors que d’importants conflits agitaient la région, à l’intérieur du sanctuaire, la grande élite des familles étrusques et romaines priaient ensemble dans un contexte apaisé. »

Compte tenu de l’importance de ces découvertes, le ministère italien de la Culture a annoncé qu’il allait entamer la construction d’un nouveau musée pour accueillir les précieux artefacts.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments