Photo courtesy Uppdrag arkeologi / Livescience.com

Une découverte plus qu’étonnante a été faite fin avril dernier en Suède, lorsque des fouilles anodines ont été effectuées sur un terrain avant qu’une maison y soit construite. En effet, sept tombes vikings contenant des squelettes parfaitement bien conservés malgré les années ont été retrouvées. Mais le clou de cette découverte reste toutefois la tombe de bébés sûrement jumeaux. La ville suédoise de Sigtuna est le lieu de ces incroyables excavations. À ce jour, ces tombes continuent d’intriguer les archéologues qui poursuivent leurs recherches et analysent les squelettes et les artefacts. Cet automne, c’est un ostéologue qui devrait prendre le relais et examiner les squelettes bien conservés.

Le contenu tragique de deux des tombes

Sur ce terrain, les archéologues ont découvert des ossements vieux de 1 000 ans de huit personnes différentes, à savoir quatre adultes et quatre enfants. Ces huit personnes étaient dans des tombes, mais le plus étonnant reste la façon dont elles ont été enterrées. En effet, pour les experts il est indéniable que ces personnes ont été inhumées en suivant des rites chrétiens, malgré leur appartenance à la « communauté » viking. Ils étaient donc probablement des Vikings convertis au christianisme. Johan Runer, archéologue ayant supervisé les fouilles et chef de projet chez Uppdrag arkeologi, s’est confié à Live Science et estime que « le caractère chrétien des tombes maintenant fouillées est évident en raison de la façon dont les tombes ont été disposées ». Uppdrag arkeologi est une société de gestion des ressources culturelles, qui a dirigé les fouilles du site.

Comme nous le disions plus tôt, les archéologues ont trouvé quatre enfants parmi les huit personnes enterrées. Mais le plus bouleversant est qu’ils estiment que l’une des tombes mises au jour pourrait contenir le corps de bébés jumeaux. Runer raconte que « dans une tombe, il y avait deux très petits nourrissons apparemment du même âge ». À ce jour, l’hypothèse des experts est que « cette tombe contient le résultat tragique d’une fausse couche tardive de deux jumeaux ».

Mais l’intérêt de ces tombes ne s’arrête pas là puisqu’elles contiennent également plusieurs objets et artefacts intéressants. Par exemple, une des personnes a été enterrée avec une « ceinture en cuir contenant des accessoires en fer et en alliage de cuivre vermeil, et des pièces d’argent ont été trouvées dans sa bouche », raconte Runer. Il se trouve que placer des pièces de monnaie dans la bouche d’un ou d’une morte « est une pratique assez courante pour les enterrements chrétiens de la période viking au centre de la Suède », poursuit-il. Finalement, ils ont trouvé dans une autre tombe « un peigne en os magnifiquement orné » accompagné de son étui.

Des sépultures chrétiennes dans un pays viking

Comment différencier une tombe chrétienne d’une tombe viking ? Nous le voyons par exemple à la façon de rendre hommage au corps d’une personne après sa mort. À cet endroit, « les personnes sont enterrées à plat sur le dos dans une position est-ouest, alors que les personnes qui suivaient les croyances traditionnelles des Vikings dans cette région de la Suède à cette époque avaient tendance à être incinérées », a déclaré Runer à Live Science.

Par ailleurs, les découvertes faites à Sigtuna possèdent des caractéristiques assez exceptionnelles puisque les archéologues ont trouvé dans cette zone des restes de charbon de bois, et même des cercueils partiellement brûlés. Cela nous montre donc qu’ils existait des rituels impliquant du feu, et « de tels phénomènes sont assez courants dans les tombes de la période viking chrétienne, mais auparavant plutôt rares à Sigtuna », déclare Runer. La rareté et la particularité de ces tombes sont également prouvées par la présence de cairns de pierre qui ont été trouvés au sommet de quatre des tombes, dont l’une était également entourée de pierres positionnées en forme de boîte. « Ces caractéristiques n’étaient pas connues auparavant dans la ville de Sigtuna », poursuit Runer, qui a cependant noté qu’elles étaient courantes parmi les tombes des premiers chrétiens dans cette région de la Suède, située à environ 37 kilomètres au nord-ouest de Stockholm.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de