Space Exploration Technologies Corp. – Wikimedia Commons

Alors que le premier test de lancement du Starship en orbitre nous avait été annoncé en septembre, SpaceX surenchérit avec l’annonce de l’atterrissage du vaisseau sur la Lune en 2022.

Un projet ambitieux

Lors du Congrès mondial d’astronautique, la présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, a annoncé les nouveaux objectifs de l’entreprise. A savoir, un vol en orbite pour Starship dès l’année prochaine, un atterrissage dès 2022, pour ensuite entamer la construction de structures habitables et autres infrastructures. Tout ceci pour accueillir des astronautes dès 2024.

En somme, l’entreprise prévoit de réaliser tout ceci en seulement 5 ans. Ce qui peut paraître plus qu’ambitieux étant donné que SpaceX a fait seulement deux tests de faible altitude avec le Starhopper. Il reste donc à l’entreprise énormément de travail à effectuer pour respecter son calendrier.

Des prototypes en construction

Le MK1 et le MK2, les deux prototypes du Starship, devraient bientôt passer des tests de vols en altitude, à environ vingt kilomètres. D’après certaines sources, les premiers tests sont prévus d’ici la fin de l’année. Mais nous ne savons pas encore quand ces vaisseaux tenteront de passer le test du vol suborbital, soit plus ou moins à 100 kilomètres d’altitude mais sans entrer en orbite.

— Official SpaceX Photos / Flickr

Si les tests de ces deux prototypes sont concluants, deux nouveaux vaisseaux, MK3 et MK4, devraient faire leur apparition. Leur design et leur performance devraient être plus proches de celles du futur Starship. MK4 serait l’élu pour le test de vol en orbite.

Mais avant tout cela, SpaceX doit construire et tester le Super Heavy, le premier étage ou lanceur, et le fameux système qui leur permettra de faire voyager leurs futurs clients en toute sécurité jusqu’à la Lune. Et les faire revenir sur Terre.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de